Mario Landerman

Lundi 25 mai 2015

par Mario Landerman

Arts

Just Be

Just Be, de Patricia Klimov : La Beauté des collages

C’était le 15 mai dernier que Patricia Klimov inaugurait sa nouvelle exposition intitulée Patricia Klimov : Just Be, à la Galerie D.  Présentée par Pop Up Art Montréal, l’événement a attiré de nombreuses personnes qui suivent la carrière de cette artiste, et désireuses de voir les surprises offertes à la vue.  DJ 256K était là pour mettre l’ambiance musicale, tout comme Marcalain Marticotte, artiste également, qui s’est transformé en un traiteur tout aussi artistique pour l’occasion.  L’auteur Daniel French était également de la partie, pour faire la promotion de ses romans.

 

Just BeJust Be
DJ 256KG.A. de Homa et Pat Klimov
Daniel French Marcalain Marticotte


Techniques


Patricia Klimov, c’est le genre d’artiste à faire flèche de tout bois, lorsqu’il s’agit de peinture.  Fille de parents européens universitaires cultivés, comme beaucoup d’entre nous, sa différence la fit remarquer dès son jeune âge.  Le seul refuge pour elle était le dessin.  Et à voir la qualité de ses illustrations, certaines servant de base pour ses toiles, on ne doute point qu’elle a perfectionné cet art.


Elle ajoute le collage à ses nouvelles toiles afin de donner une toute nouvelle dimension aux tableaux.  Des matériaux aussi disparates que des serviettes en papier ou des faux billets de banque entrent dans la composition de ses dernières créations, lesquelles sont divisées selon mon opinion en trois séries distinctes.

 

Just BeJust Be


Tout d’abord, il y a la série des portraits.  Certains rappellent des illustrations de mode des années 80.  Mais les tons neutres viennent vite mettre le holà aux couleurs néon criardes et autres fioritures de l’époque auxquelles on pourrait normalement s’attendre.  Cela fait ressortir encore davantage la beauté plastique des modèles sur les toiles, puisqu’elles sont débarrassées de tout le clinquant auquel on aurait pu s’attendre.

G.A. de Homa


Détail amusant, un des portraits, des plus réussis, mais un peu à part, représente l’ami de cœur de Patricia, le peintre G.A. de Homa.  Son visage se présente comme un masque.  Mais je vous laisse l’admirer…

Just Be



La seconde série se situe à mi-chemin, et est caractérisée par certaines toiles qui bousculent les conventions, montrant l’envers de la beauté, dans des mises en scène qui ne laissent aucune équivoque.  Ce qui est plaisant avec Patricia Klimov, c’est qu’elle est directe dans les messages qu’elle veut faire passer avec son art.  Et on aime!  Ça nous permet de nous poser une foule de questions.  Dans ce cas-ci, sur la fragilité de la beauté, et ce qui se cache derrière l’humain.

 

Just BeJust Be


La troisième série me plaît beaucoup.  Une série de personnages, tous avec une tête de squelette, se disputent l’honneur du mur nord de la galerie.  Certains diraient que ces œuvres sont par trop macabres.  Mais il faut penser de façon non conventionnelle afin de pouvoir apprécier.  Et à la vérité, nous côtoyons l’aspect horrible des choses et des gens à chaque jour.

 

Just BeJust Be


On dit souvent que certaines personnes sont belles de l’extérieur, tout en étant hideuses de l’intérieur.  Patricia Klimov en sait quelque chose.  C’est pourquoi le nom de son exposition est particulièrement bien choisi : Just Be.  Soyons nous-mêmes.

 

 

Présenté par Pop Up Art Montréal,
Série JUST BE de Patricia Klimov
En exposition du 14 mai au 16 juin 2015 à la Galerie D
Galerie D
1200, rue Amherst, local 102Montréal
(514) 370-5557
http://www.galeriedentaire.com/

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/galeriedentaire?fref=ts
https://www.facebook.com/pages/PATRICIA-KLIMOV-artiste/169550333098345?fref=ts
http://www.galeriedentaire.com/accueil.php

Photos et vidéo : Mario Landerman