Mario Landerman

Jeudi 5 septembre 2013

par Mario Landerman

ArtsExpositions

Grace Kelly

De Philadelphie à Monaco : Grace Kelly - Au-delà de l'icône : Paradis de l’élégance!

 

Jusqu’au 6 octobre 2013, le musée McCord est l’hôte d’une exposition qui attire un très grand nombre de gens.  De Philadelphie à Monaco : Grace Kelly - Au-delà de l'icône possède quelque chose pour tout le monde.  Cependant, les étudiants en mode, les fashionistas et les amateurs éclairés, comme moi, franchissent non pas un portail de musée, mais les portes du paradis de l’élégance et du bon goût.

 

Grace Kelly McCord
Une petite idée de l'exposition avec une vue d'ensemble.

 

Celle qui devait connaître une destinée à faire rêver toutes ses contemporaines vit le jour à Philadelphie, en 1929.  Son père, entrepreneur et médaillé d’or olympique à deux reprises, ainsi que sa mère, mannequin et championne de natation, allaient être ses premiers exemples, et lui donner un vernis de grâce et d’élégance qui jamais n’allait s’effriter.

 

Grace Kelly McCordGrace Kelly McCord
Quelques-unes des superbes robes portées par l'actrice dans ses films.
À droite, la tenue dans laquelle elle remporta un Oscar pour Country Girl, en 1955.

 

Sans contredit la muse la plus connue d’Alfred Hitchcock, chaque fois que Grace Kelly apparaissait dans une scène, on la remarquait immédiatement.  Hollywood connaissait alors un âge d’or où les scénarios, bien mieux construits que ceux d'aujourd'hui, côtoyaient une élégance qui, sans être européenne, n’avait rien à envier à cette dernière.  Et la blonde actrice était à l’avant-plan de ces stars parmi les mieux habillées.

Ce qui frappe de prime abord en voyant ces toilettes, outre leur élégance intemporelle, c’est la finesse de la taille de l’égérie d'Hitchcock, qui faisait un minuscule 21,5 pouces! 

 

Grace 1Grace 3Grace 4
Un autre assortiment de toilettes portées par Grace Kelly/Grace de Monaco à diverses époques.
À noter la première robe, appelée la Bayadère, une création Dior avec une élégance intemporelle.

 

En dehors de son association professionnelle avec Hitch, l’effet que produisait l’élégance sans failles de Grace fut également remarqué dans les films Country Girl et High Society.  Les femmes derrière la création de ces toilettes à faire rêver, tant par la qualité de l’exécution que par leur pure élégance, s’appelaient Helen Rose et Edith Head.  Elles poussèrent leur art du costume à un point tel que la robe de mariée de celle qui deviendra princesse de Monaco, avec son élégance toute européenne, fut réalisée à Hollywood par Helen Rose.

 

Kelly Escalier


La rencontre, les fiançailles et le mariage, grandiose, au prince Rainier de Monaco, fut célébré le 18 avril 1956. Véritable conte de fées moderne, il mettait à la portée de la plupart des femmes l'accès au rêve de devenir princesse. Du moins, dans leur esprit.

Une fois princesse, Grace de Monaco, comme elle sera souvent appelée, eut à son service les couturiers les plus influents de la planète.  Dior, Saint-Laurent, Balenciaga, Chanel permirent de faire de la princesse la femme la mieux habillée du monde.  Évidemment, c’était avant l’avènement d’une certaine Diana, princesse de Galles…qui allait repenser l’élégance féminine pour les années 80.

 

Grace Kelly

 

Grace de Monaco, suite à sa fin tragique en 1982 a laissé un héritage important, tant à la principauté qu’au monde entier.  Ses enfants, dont le garçon, Albert est maintenant prince de Monaco, Caroline et Stéphanie, qui passa avec sa beauté comme un ouragan dans les pensées de bien des jeunes hommes des années 80, assurent la descendance.  Mais ce que tout le monde peut apprécier de nos jours, c’est la garde-robe des plus impressionnantes de la princesse, présentée sous verre au Musée McCord.

 

Grace Kelly Expo
Cette robe que Grace de Monaco porta à l'Expo67 fait partie de l'exposition.

 

Dans la plupart des cas, les robes sont présentées avec leurs accessoires, dont le fameux sac Kelly, créé par Hermès.  Ce sac fut tellement populaire qu’il revient de temps en temps après quelques modifications, faire un tour dans les garde-robes des élégantes.

 

Lettre à Grace
Une lettre qui m'a bien fait rigoler, lors de l'exposition!

 

Cette exposition n’est pas juste une question de chiffons.  Une judicieuse sélection de notes, de lettres, dont certaines très drôles, agrémentent la visite, rendant cette femme au statut quasi mythique plus proche de nous.  Des extraits de films ou des photos mettent en contexte certaines toilettes, permettant de les voir moins comme une robe sur un mannequin, et plus comme les toilettes d’une personne ayant vécu.  Il est dommage cependant, malgré qu’on puisse très bien examiner les robes, que très peu de détails soient donnés sur leur construction.  Car certaines sont de pures merveilles. Pour s'en convaincre, on n'a qu'à se pencher et les examiner de plus près... 

N’oubliez pas de visiter la boutique du musée, afin d'y découvrir quelques surprises rattachées à cette exposition.  Les aficionados de costumes vintage et de couture y trouveront leur compte.  Et, si vous désirez capturer la grâce et l’élégance de Grace Kelly/Grace de Monaco dans un coin de votre salon, le fabricant de jouets Mattel a pensé à vous, dans ses poupées de collection :

 

Grace Kelly Mattel 1Grace Kelly Mattel 2
Grace Kelly Mattel 3 Grace Kelly Mattel 4

 

De Philadelphie à Monaco : Grace Kelly - Au-delà de l'icône se poursuit jusqu’au 6 octobre 2013.

 

 

SOIRÉES « GRACE KELLY »
Mercredi 25 septembre, de 17 h à 21 h

Les visiteurs sont invités à visiter le Musée vêtus à la «Grace Kelly». Les participants courront la chance de gagner des prix de présence!

En partenariat avec le Casino de Montréal et le Festival Mode et Design

PROJECTIONS DE FILMS
Mercredi 11 septembre à 18 h 30 :
Dial M for Murder, réalisé par Alfred Hitchcock/1954. (Anglais avec sous-titres français).
Mercredi 18 septembre à 18 h 30 : To Catch a Thief, réalisé par Alfred Hitchcock/1955. (Anglais avec sous-titres français).
Mercredi 25 septembre à 18 h 30 : The Country Girl, réalisé par George Seaton/1954. (Anglais avec sous-titres anglais)

Musée McCord
690, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)  H3A 1E9
Téléphone : 514 398-7100

Photos : Marylin Aitken (Musée McCord), Gouvernement du Canada, Web