Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Royal du Perron
Lundi, 22 août 2011
par Royal du Perron

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Hasta la vista

Hasta la vista : sérieux concurrent pour la compétition mondiale

Le film belge Hasta la vista du réalisateur Geoffrey Enthoven est présenté en compétition mondiale au Festival des Films du Monde de Montréal.  En ce soir de première mondiale (samedi) la salle a magnifiquement bien réagi à cette comédie dramatique qui relevait des défis certains.  Faire rire le spectateur avec un sujet aussi grave que l’émancipation des personnes lourdement handicapées n’est pas une mince affaire. 


Le traitement tout en respect mais dosé avec beaucoup d’humour, un soupçon de légèreté et une pointe de ridicule a ravi la foule qui en redemandait. Le sympathique réalisateur Geoffrey Enthoven a reçu un tonnerre d’applaudissements en présentant à la salle son producteur et ses quatre acteurs principaux. Ces comédiens défendent fort bien leur personnage respectif. Seul Robrecht Vanden Thoren en met peut-être un peu trop parfois dans ses crises de rage et aussi à sa sortie de la maison close.

 

Cast
Isabelle de Hertogh, actrice, Tom Audenaert, acteur, Robrecht Vanden Thoren, acteur,
Mariano Vanhoof, producteur, Gilles de Schryver, acteur et Geoffrey Enthoven, réalisateur


Les cinéphiles québécois se sont reconnus d’emblée dans cette œuvre belge : dualité linguistique, humour particulier, façon de traiter un sujet délicat.  Son réalisateur Geoffrey Enthoven est un beau et grand gaillard flamand, parlant un français très élégant, avec une sensibilité à fleur de peau. Par ce film qui n’est pas un divertissement léger, il a mis le spectateur dans sa petite poche d’en arrière.  On rit de bon cœur et dans les secondes qui suivent, le cœur se gonfle et on cherche un papier mouchoir. Ce qui aurait pu involontairement se rapprocher du misérabilisme se transforme sous nos yeux en un joyeux road movie avec de splendides paysages belges, français, espagnols. Hasta la vista, un appel à la résilience, à l’espoir de vivre, à la force de la vie.  Ce film magnifique fera une sérieuse concurrence aux autres longs métrages en compétition mondiale.


 

Photo : Sylvain Légaré
Vidéo : YouTube

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés