Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Vendredi, 26 août 2011
par Marie-Ange Barbancourt
Collaboration spéciale

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Marie-Ange Barbancourt

FFM 2011 : le festival parallèle


Déjà le 35e Festival des films du monde tire à sa fin et ce qui n’est pas destiné au grand public et dont on ne parle pas, c’est bien ce que nous faisons, gens de l‘industrie.  Ce qui n’apparaît pas et dont on ne parle ni à la télé, ni dans les journaux, sans bruit, ni réflecteur, c’est sur cela que se porte ma réflexion.


Le under festival (ou festival parallèle), ces lieux et ces moments où toutes les rencontres professionnelles sont possibles. D’une manière décontractée et sans chichi on discute avec  des collègues (acteurs, scénaristes, réalisateurs, producteurs) issus de différents pays, que ce soit lors d’un 5 à 7 ou au marché du film.


On négocie dans un coin tranquille, on visionne les films qu’on n’a pas le temps de voir en salle, on parle de nos dossiers, prend des rendez-vous, on peut même conclure une affaire.


Le Festival des films du monde est aussi un outil important pour l’évolution des projets cinématographiques. Ceci dit, on peut aussi rencontrer des frimeurs qui s’infiltrent et essaient de nous embobiner sous de faux prétextes. Hélas! Rien n’est parfait dans ce bas monde, mais heureusement, les échos retentissent parfois…


Marché du film, 5 à 7, il faut être présent, ce n’est pas seulement pour palabrer, prendre un café ou une bière, c’est du travail en joignant l’utile à l’agréable. Bien sûr, il se peut qu’il ne se passe rien, mais chemin faisant les graines semées peuvent éventuellement produire une bonne récolte.


Le FFM,  à sa manière, met en situation les gens de l’industrie et  offre un moyen de communications entre professionnels du milieu cinématographique.

 

Photo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés