Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Mario Landerman
Lundi, 5 décembre 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Affiche

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne
Du Spielberg à son meilleur!


ÉtoileÉtoileÉtoileÉtoile1/2

Tintin 1
Ginette Reno, radieuse, était accompagnée du Capitaine Haddock

Tintin 2
L'acteur britannique Jamie Bell


Samedi avait lieu l’avant-première du tout nouveau film de Steven Spielberg et Peter Jackson, Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne.  Une foule d’invités ont foulé le tapis rouge pour l’occasion, se faisant photographier avec  Tintin, Haddock, et Milou.  Josélito Michaud, Véronique Béliveau, Anne Dorval, Ginette Reno, Frédéric De Grandpré, et de nombreux autres accompagnaient leurs enfants à cette projection bien spéciale.  L’acteur personnifiant Tintin dans les séquences de capture de mouvement, le britannique Jamie Bell, était également sur place pour cette première nord-américaine.

Tintin 3
Les femmes s'arrachaient le Capitaine!

Tintin 4
Véronique Béliveau, Josélito Michaud et leurs enfants

Tintin 5
Geneviève Rioux et sa famille étaient également présents


En effet, le film prendra l’affiche seulement le 9 décembre au Québec.  Dans un effort pour percer le marché américain avec un personnage de bandes dessinées belge, le Québec sera le premier endroit en Amérique du nord où sera projeté le film.  On espère que la machine promotionnelle sera assez forte pour décider les critiques américains, chauvinistes par excellence, à donner sa chance au reporter européen.


De ce que j’ai vu, je crois que même sans l’unanimité de la critique, le film percerait quand même grâce à ses qualités intrinsèques.


Tintin et l’ordinateur


Une rencontre pour le moins incongrue, mais qui donne des résultats étonnants!  Le film est un triomphe au niveau du degré de réalisme achevé avec les graphismes par ordinateur.   Grâce entre autres à la technologie de capture des mouvements, une des plus poussées à ce jour, permet de donner un réalisme saisissant à tous les personnages, y compris dans leurs expressions faciales.  Même Milou agit comme un véritable chien!


Qui dit réalisme poussé à ce point dit aussi sinistre.  On n’a qu’à penser à un effort d’il y a dix ans, Final Fantasy : The Spirits Within.  Les personnages de ce film avaient un peu une apparence de zombies.  Et, c’est là le génie de Spielberg, on a conservé quelques traits caricaturaux aux personnages, comme les gros nez de Haddock ou Dupond et Dupont.  Du coup, on élimine un problème de taille dans l’animation trop poussée vers le réalisme, qui peut parfois donner froid dans le dos.  Si on excepte certains de ces traits caricaturaux, la barrière devient très mince entre ces graphismes et la réalité.


Mais on ne peut que rester béats d’admiration devant une séquence époustouflante du film, où on voit la Castafiore évoluer dans un décor paradisiaque au Maroc.  Tout, du moindre élément du décor jusqu’aux mouvements fluides de la robe de scène du rossignol milanais, est digne d’être examiné encore et encore.  Même les spectateurs du concert, où on fait habituellement des économies de bouts de chandelle en les animant moins bien, bénéficient de la même considération que les stars du film.


La 3D du film est sensationnelle, ce qui est généralement le cas lors d’un film produit par ordinateur.  Pour ce fait même, je recommande d’aller le voir en 3D au cinéma, et de réserver la version 2D pour la sortie en DVD.


Même si le scénario était mauvais, ce qui n’est pas, le graphisme, respectueux de l’œuvre d’Hergé jusque dans les gags, mérite déjà quatre étoiles!


Le scénario


Spielberg ne manquera pas de faire comparer son dernier opus avec les films de la série Indiana Jones.  Et pourquoi pas?  Tintin et Indiana Jones ont l’aventure dans le sang; il est normal que les scénarios traitent des mêmes sujets.


Dans le film, on a combiné trois histoires des bandes dessinées, soit Le Secret de la Licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge, et Le Crabe aux pinces d’or.


Le ton est donné dès le début du film, où Tintin voit une maquette d’un bateau qui l’enthousiasme au point de l’acheter.  Il se retrouvera par cet achat à déclencher de nombreuses aventures à la recherche d’un extraordinaire secret.  Un autre homme, Ivan Ivanovitch Sakharine, veut également mettre la main sur ce secret, qui contiendrait la route à suivre pour récupérer le trésor de Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle terrier, du capitaine Haddock, et des deux policiers, Dupond et Dupont, Tintin va tenter de se montrer plus perspicace que ses ennemis, dans une folle course au trésor.  De la haute mer au Maroc, du désert au château de Moulinsart, ils affronteront de nombreux obstacles au péril de leur vie…


L’action est enlevante, avec un humour fidèle à l’oeuvre d’Hergé.  Ce scénario, qui aurait pu être écrit pour un film de la série qui a consacré Harrison Ford, est tout à fait à sa place ici.  Je dirais même plus : le jeune reporter à houppette reprend le flambeau de Ford avec brio!


Le doublage


Dans l’ensemble, le doublage est très bien fait.  On voit qu’un grand soin a été apporté par Paramount afin de traiter le matériel avec respect.  Il y a parfois des accrocs, comme dès le début du film, où le prix de la maquette est en livres sterling.  Mais les voix françaises sont très bien choisies, et même réminiscentes des films de Tintin réalisés par Belvision dans les années 60.


Le verdict

Ma prédiction est que Tintin sera LE film des fêtes 2011 au Québec.  Dans les coulisses, on chuchote même que le film pourrait se retrouver en nomination pour les effets spéciaux, lors des Oscars.  C’en serait un largement mérité, croyez-moi!  Laissez tomber le énième film de Noël poche américain, et courez voir Tintin!  Je parie que vous aurez, comme moi, le goût de renouer avec les albums de la série. N’hésitez pas une seule seconde, vous serez emballés!

 

 

 

Pour en savoir plus : http://www.tintinlefilm.ca/

 

Photos : Mario Landerman

Vidéo : YouTube (filmsactu.com)


©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés