Royal du Perron

Lundi 24 novembre 2014

par Royal du Perron

Livres

Renée Martel

Le roman de Renée Martel vu par Danielle Laurin


«Lorsque j’ai vu Renée Martel pleurer en allant chercher le Félix du Meilleur spectacle de l’année, déclare d’emblée l’auteure Danielle Laurin, j’ai eu l’idée d’écrire sur elle.» Pourtant, toute populaire qu’elle fût, Renée Martel n’apparaissait pas sur le radar de la journaliste littéraire de Ici Radio-Canada Première. Les deux dames se sont rencontrées et elles se sont entendues.  


Pas toujours facile le country. Outre sa fière allure et son grand talent, c’est à force de persévérance, tout comme Willie Lamothe, que Renée Martel a pu devenir une chanteuse incontournable. Le livre nous montre une Renée Martel, sans fard ni maquillage à diverses étapes de sa vie. Il y a les nombreux déplacements, la vie dans les valises, les chambres d’hôtel. Puis, l’arrivée en coulisses, le test de son, la loge, le maquillage, la concentration. Renée Martel vit la fébrilité et le tract quelques minutes avant d’aller sur scène. La salle est pleine, le public attend. La chanteuse est transformée et dès les premières notes de musique, une artiste entre en chantant, d’un pas assuré, la salle applaudit la diva car… «la chanteuse a vingt ans


Après plus de soixante ans de carrière, comment conserver cette éternelle jeunesse ? Cela semble être un secret jalousement gardé. Malgré les revers de fortune, l’exil marocain, les cruels coups du destin, Renée Martel est demeurée au diapason de son public de plus en plus nombreux.  Les vastes salles sont pleines, les spectacles se donnent à guichets fermés.  Beaucoup de chanteuses doivent envier cette force de la nature qui semble utiliser les revers de la vie comme tremplin pour atteindre de nouveaux sommets.

 

Renée Martel a-t-elle tout livré dans ce livre?  Pas tout à fait, la chanteuse garde jalousement un ultime jardin secret  qu’elle cultive soigneusement avec ses proches, ses enfants, notamment.  Son fils Dominique Chapados  est d’ailleurs batteur dans le band qui l’accompagne sur scène.  Dans le cœur de l’artiste, il y aura toujours une place pour son père, Marcel Martel, un des pionniers du country, ses camarades les Paul Daraîche et Patrick Norman… il y aura aussi, bien sûr, un coin du ciel pour un public de plus en plus nombreux.

 

 

 

 

Le roman de Renée Martel, Danielle Laurin, Québec Amérique, 2014, 264 p.


Pour en savoir plus : http://www.quebec-amerique.com/livres/collections/biographies-idees/biographie/le-roman-de-renee-martel-2112.html

Vidéo : Mario Landerman