Mario Landerman

Mercredi 17 décembre 2014

par Mario Landerman

Livres

Noël 2014

Livres : cadeaux de dernière minute!


Ici, à ZoneCulture, on lit beaucoup.  La preuve en est que, bon an, mal an, nous assurons toujours une présence au Salon du Livre de Montréal.  Le genre d’endroit où un lecteur comme moi veut tout avoir, tout lire, tout essayer.


L’année a été particulièrement fertile en bons livres, n’en déplaise à notre superbe ministre de l’éducation, Yves Bolduc.  Après Royal du Perron, c’est maintenant à mon tour de vous parler de mes coups de cœur pour cette année.  Parmi eux, des choix surprenants.  Mais également plein d’idées pour mettre sous le sapin!


Dreamwalkers

 

Les voyageurs de la nuitL'Incréé


Tout d’abord, voici deux romans à ne pas manquer, pour ceux qui aiment le monde des rêves.  Les deux premiers d’une trilogie, dont le troisième tome est à venir, sous le titre collectif de Dreamwalkers.  J’ai lu pour vous Les voyageurs de la nuit (Tome I) et L’incréé (Tome II).


L’auteur Alain Lafond possède une imagination et un talent de raconteur à l’égal du gigantisme de cette trilogie, publiée aux éditions Onirium.  Dans le premier tome, Le héros de l’histoire, Samuel Swartz, est un voyageur du rêve, qui a la possibilité de pénétrer dans ceux-ci.  Mais Samuel n’est pas seul à posséder ce pouvoir.  Viktor, un adversaire cruel que Samuel a déjà affrronté dans le passé, revient le hanter, une vingtaine d’années plus tard.


Samuel Swartz devra tenter de maîtriser son pouvoir pour contrer celui de Viktor.  Mais quel sera le prix à payer pour ce triomphe? Dans ce thriller fantastique, Alain Lafond prouve qu’il n’a rien à envier aux Stephen King de ce monde.  Et il le prouve à nouveau dans le second tome, L’Incréé.


L’histoire reprend avec Samuel, rongé par la culpabilité.  Il devra cependant se ressaisir, car rien de moins que le sort du monde est en jeu.  Au cœur même du roman, un fanatisme religieux qui provoquera bien des débordements, provoqués par un parasite.  Plus introspectif que l’opus précédent, Alain Lafond s’attaque parfois avec humour à des sujets qui ont plain-pied dans notre réalité.  Il confirme les nombreuses comparaisons à Stephen King et Dean Koontz.


Ces deux livres feront l’objet d’une critique au début 2015.


Séraphin Nouvelles histoires des pays d’en haut

 

Séraphin Tome 3


Le troisième tome est enfin arrivé, et pour souligner la finalité de celui-ci, un épilogue complet a été écrit par Pierre Grignon.  Il faut savoir que dans la publication originale dans Bonnes Soirées, l’histoire fut laissée en suspens.  Claude-Henri Grignon s’apprêtant alors à présenter aux téléspectateurs québécois Les Belles histoires des pays d’en haut.


Évidemment, Séraphin et sa fidèle complice, l’avarice, sont les vedettes.  Mais cette fois-ci, les choses vont moins bien pour Séraphin, qui commence ce nouveau tome cloué au lit avec une fracture.  Le printemps s’en vient et, avec lui, les amours.  Mais là encore, Cupidon n’a pas la tâche facile!  Le père Josaphat souhaite se remarier, ce qui aura le don de remettre bien des choses en question chez sa fille Julia.  L’épouse du notaire quant à elle se mêle des amours de sa fille avec un tanneur.  On ne saurait déchoir, dans cette auguste famille!  Et le chemin de croix du docteur Cyprien et de sa douce Angélique continue.  Tant que Séraphin possèdera une certaine lettre…


Le livre clôt cette « trilogie » en beauté, et se lit avec une certaine trépidation.  Surtout pour connaître l’épilogue, écrite par le neveu même de l’auteur.  L’idéateur, Rosaire Fontaine, peut être fier du travail accompli.


Ce livre fera l’objet d’une critique d’ici Noël 2014.


Le Mouvement naturel des choses

 

Le mouvement naturel des choses


Un de mes livres coup de cœur, et qui plaira à coup sûr à un vaste éventail de gens, pas seulement les gais.  Ce livre raconte une tranche de la vie d’Éric Simard, et englobe les années 1989 à 1997, couvrant ainsi la vie de l’auteur de ses vingt ans jusqu’à sa vingt-huitième année. 
Un journal qui se lit très bien.  Qui a dit que la vie des gens ordinaires était « platte »?  On suit le jeune Éric dans ses déménagements, ses emplois, ses amours surtout, amours parfois contrariées.  Mais il se dégage une telle vitalité de la vie de cet homme que moi, en quelque sorte un contemporain, l’envie un peu d’avoir vécu sa vie de gai d’une façon libre et sans trop de contraintes.  Il raconte un monde hors-milieu, avant qu’être un gai hors-milieu devienne la norme de nos jours.


Mon seul reproche de ce livre publié l’année dernière, c’est que j’attends une suite.  Connaissant l’homme dont il est question dans ce livre, je veux le voir aborder sa maturité.  Éric Simard donne une voix à une génération de gais à cheval entre les gais persécutés des années 70, et les années post-VIH mortel, avec la découverte de la trithérapie.


Tout foutre en l’air

 

Tout foutre en l'air


Simon Lanctôt, jeune professeur aux cours aux adultes, parle des grandeurs et petitesses du système scolaire.  Un véritable cri du cœur d’un enseignant qui prend son métier à cœur, mais dont l’enthousiasme est battu en brèche par le système.  Un livre plus que jamais d’actualité, surtout avec le fantastique gouvernement en matière d’éducation que nous avons à Québec.  Ces carnets se lisent comme une sorte de journal professionnel, et se veulent l’écho du ras-le-bol généralisé qui assomme le Québec en ce moment.


Les chroniques d’une fille indigne

 

Les chroniques d'une fille indigne


Amusez-vous avec les aventures de Lalie, une fillette qui peut faire passer le célèbre Calvin (de l’œuvre immortelle de Watterson) pour un ange!  Lalie est grossière, sarcastique, contestataire, bref, une enfant délicieuse!  Un genre de bande dessinée à ne pas lire la nuit, si vous ne voulez réveiller les voisins en vous esclaffant devant les perles de Lalie, souvent contre sa mère.


Caroline Allard signe là un pendant parfait à ses célèbres Chroniques d’une mère indigne.  Le livre est une joie à recevoir en cadeau, et se glisse facilement dans un bas de Noël.  Il est même rouge!  Donc, pas besoin de l’envelopper!


Crépuscule de l’amour

 

Crépuscule de l'amour


Réjean Roy, prolifique auteur acadien gai, verse également dans des romans qui s’adressent à une population plus large.  Dans Crépuscule de l’amour, Réjean y va d’un roman historique, lequel se passe en 1932 dans un petit village de l’Acadie.  Daigleville est une fondation récente de ce coin de pays.


La crise économique y fait rage comme partout ailleurs, ce qui amène les mêmes exodes que dans les grandes villes.  Quelques-uns s’enfuient vers les États-Unis, où on espère une nouvelle terre promise.  D’autres, plus terre-à-terre, vont cependant retourner aux sources de la terre nourricière, investissement réel et seul point d’ancrage économique pour ceux qui n’ont pas tout sacrifié au veau d’or de la bourse.


L’histoire tourne autour de Rodrigue, et de sa famille, notamment ses frères Basile et Alex.  Rodrigue a dû laisser derrière lui son amour, Mélanie.  Le retour à la terre ne se fait pas sans heurts.  Pour assurer leur survie, cette communauté s’entraide, s’épaule les uns les autres et travaillent à construire leur village.


Les tribulations familiales affecteront directement Rodrigue, un mal-aimé qui ne souhaite que sa réunion avec Mélanie.


Réjean Roy écrit ici sur des sujets qu’il connaît bien, soit l’Acadie et le tumulte incessant des amours tourmentées.  Avec la verve qui le caractérise, il sait donner à ses personnages la couleur locale qui les rend crédibles.  Un roman du terroir à lire et à offrir, malgré mon principal reproche, celui d’être trop court à une centaine de pages.


Le Pharmachien

 

Le Pharmachien


Je suis les chroniques du Pharmachien (de son vrai nom Olivier Bernard, pharmacien) depuis que j’en avais vu une mention sur Facebook, laquelle menait à la page web de son auteur.  Ce fut une activité des plus intéressantes.  L’auteur, pharmacien de son état, démystifie certains mythes en matière de santé.  Dans une graphie à l’avenant de ses chroniques sur le web, il envoie au plancher les poids lourds de la médecine alternative.


Le plus intéressant de ce livre, c’est la démonstration, souvent par l’absurde, de comment les québécois sont intoxiqués par les médecines alternatives.  Olivier prend le temps de démystifier le corps humain, un organe à la fois, afin qu’on se rende compte de ce qui se passe réellement dans notre organisme.  Un livre des plus drôles, irrévérencieux, car même parfois la médecine n’est pas épargnée.


Le docteur Alain Vadeboncoeur n’a pas eu peur de se mouiller et de signer une préface exclusive pour cet ouvrage pratique.  Cependant, il y a un bémol.  Justin Bieber est la réalisation marquante du XXIe siècle?!?  Que ne faut-il pas lire!


L’Eau des nuages

 

L'eau des nuages


Daniel French, ce jeune homme qui a déjà fait parler de lui sur Facebook avec la série photomontage à succès 1 Gay 1 Hétéro, sans compter le film du même nom (en collaboration avec le réalisateur Marc Desaulniers) remet ça avec son premier roman publié à compte d’auteur, L’Eau des nuages.


Il s’agit d’une histoire partiellement autobiographique, puisque l’auteur y relate une histoire qui lui est arrivée dans la vingtaine.  Certaines parties du roman formaient un scénario inachevé, qui aurait pu se retrouver comme second film, après le succès d’estime généré par 1 Gay 1 Hétéro.


Cependant, comme il arrive dans le milieu culturel, le projet a malheureusement avorté.   L’auteur a alors décidé de modifier le scénario en roman.


L'histoire, qui se déroule à notre époque, avec des retours dans le passé en 2008 et 1988, se déroule à Montréal et raconte l'histoire de Patrick-Émile, un jeune intellectuel de 20 ans qui rencontre François, un quadragénaire.  C’est le coup de foudre, les deux hommes ont beaucoup de points commun, mais le plus vieux n’est pas sans être mal à l’aise du fait de la grande différence d’âge.  L’univers de Patrick-Émile comprend Nathalie, sa colocataire et seule amie.  Elle aime en secret ce jeune intellectuel, et n’accepte pas son homosexualité.  À plus forte raison la présence de François dans la vie de son coloc.  Un couple haut en couleurs composé de Michel et son conjoint Claude gravite également dans le monde des deux amoureux.  Chassé-croisé d’intrigues sur un fond de tranche de vie, le roman en est à sa seconde mouture.  La description du quotidien selon Daniel French est empreint parfois d’une certaine nostalgie.  Définitivement un superbe effort pour un coup d’envoi.  Parions que ce jeune auteur ne s’arrêtera pas en si bon chemin, puisque un nouvel ouvrage devrait voir le jour en 2015.


Poésie


Les amateurs de poésie pourront être gâtés cette année avec de nombreux ouvrages, dont j’en ai retenu quatre, tous parus aux éditions de l’étoile de mer.

 

Les ombres de minuit


Réjean Roy signe Les ombres de minuit, un petit recueil qui peut se lire au cours d’un voyage en métro, tellement il est court.  Le thème en est l’obscurité, laquelle est toujours avec nous, même en pleine lumière.  Un combat incessant qui n’aura probablement jamais de fin, même lorsque l’amour s’en mêle.  Le recueil parfait pour ceux qui vivent entre la fine ligne entre l’ombre et la lumière.

 

Mon sang se fixe à l'aube


Valérie Côté présente avec Mon sang se fixe à l’aube son premier recueil de poésie.  J’aime beaucoup la perspective de la poésie écrite par une lesbienne, surtout en regard de l’incompréhension qui règne parfois dans le milieu gai entre les hommes et les femmes.  Lire ce recueil aide à comprendre mieux les combats et les tumultes de l’amour de ce point de vue féminin.  Encore une fois, je trouve que le livre est trop court.  En revanche, il se lit rapidement, et se médite longuement.  La durée de ce livre indique que Valérie Côté n’a pas dit son dernier mot, et c’est bien tant mieux.

 

La liberté en péril


La liberté en péril, de Jean Simoneau, va dans un tout autre régistre.  Réactionnaire, militant dans plusieurs sphères, M. Simoneau est une force vive de la contestation au Québec, de par ses écrits.  Ce recueil de poésie est une revendication de la liberté dans plusieurs formes, dont certaines que les âmes bien pensantes qualifieront d’outrage aux bonnes mœurs.  C’est dire que l’auteur ne plaira pas à tous.  Mais il ne cherche pas à plaire.  Il est, tout simplement.


Je vous invite à au moins découvrir l’univers de cet homme haut en couleurs, même si certains aspects de sa vie pourraient ne pas vous agréer.  D’ailleurs, ZoneCulture fera un tour d’horizon sur Jean Simoneau dans sa rubrique Société au début 2015.

 

Sortilèges et satyres oubliés


Robin Gravel, jeune auteur polyvalent dont nous avons déjà fait la critique de ses œuvres, offre aux amateurs de poésie Sortilèges et satyres oubliés.  À la lecture, je reconnais bien Robin, dont l’univers poétique se découvre comme étant aussi mystérieux que ses romans.  Un recueil qui invite à l’évasion, il s’offre bien en cadeau avec L’Épopée d’Isac, pour faire découvrir un jeune auteur gai avec un penchant pour la fantaisie.


Tous ces livres feront autant de belles idées-cadeaux pour satisfaire le plus difficile des lecteurs sur votre liste.  Et le don d’un livre fait la preuve d’un effort soutenu pour trouver le cadeau des fêtes idéal, au lieu de choisir la solution de facilité avec une carte cadeau!

 

 

Les Voyageurs de la nuit, par Alain Lafond
Éditions Onirium
ISBN : 978-2-924164-00-6
Thriller fantastique
2012, Format 6x9, 606 p.
29,95$


L’Incréé, par Alain Lafond
Éditions Onirium
ISBN : 978-2-924164-02-0
Thriller fantastique
2014, Format 6x9, 606 p.
29,95$


Pour en savoir plus : http://www.editions-onirium.com


Séraphin Nouvelles histoires des pays d’en haut, par Pierre Grignon et Rosaire Fontaine
Éditions Québec-Amérique
ISBN : 978-2-7644-2568-8
Roman du terroir
2014, Format 6x9, 512 p.
29,95$ (Également disponible en format numérique)


Pour en savoir plus : http://www.quebec-amerique.com/livres/collections/litterature/tous-continents/seraphin-tome-3-2125.html


Le Mouvement naturel des choses, par Éric Simard
Éditions Septentrion, Collection Hamac
ISBN : 9782894487594
Journal biographique
2013, 422 p.
29,95$ (Également disponible en format numérique)


Pour en savoir plus : http://hamac.qc.ca/collection-hamac/mouvement-naturel-des-choses-604.html


Tout foutre en l’air, par Simon Lanctôt
Éditions Septentrion, Collection Hamac
ISBN : 9782894487488
Carnet
2013, 338 p.
24,95$ (Également disponible en format numérique)


Pour en savoir plus : http://www.hamac.qc.ca/collection-hamac-carnet/tout-foutre-air-672.html


Les chroniques d’une fille indigne, par Caroline Allard et Francis Desharnais
Éditions Septentrion, Collection Hamac
ISBN : 9782894487600
Carnet
2013, Illustré, 160 p.
15,95$ (Également disponible en format numérique)


Pour en savoir plus : http://www.hamac.qc.ca/collection-hamac-carnet/chroniques-une-fille-indigne-les-675.html


Crépuscule de l’amour, par Réjean Roy
Les Éditions de l’étoile de mer
ISBN : 978-2-922061-65-9
Roman
2013, 5,5x8,5, 104 p.
14,95$ (Également disponible en format numérique)


Pour en savoir plus : http://editionsetoiledemer.voila.net/


Le Pharmachien, par Olivier Bernard
Éditions les malins
ISBN :978-2-89657-249-6
Guide
2014, 208 p.
24,95$


Pour en savoir plus : http://www.lesmalins.ca/catalogue/hors-collection/191-le-pharmachien.html


L’Eau des nuages, par Daniel French
Publié à compte d’auteur
ISBN : 9781304875419
Roman
2014, 116 p.


Pour en savoir plus : http://www.lulu.com/shop/daniel-french/leau-des-nuages/paperback/product-21921957.html


Les ombres de minuit par Réjean Roy
Les Éditions de l’étoile de mer
ISBN : 978-2-922061-43-7
Poésie
2012, 74 p.


Pour en savoir plus : http://editionsetoiledemer.voila.net/poesie/index.html


Mon sang se fixe à l’aube, par Valérie Côté
Les Éditions de l’étoile de mer
ISBN : 978-2-922061-42-0
Poésie
2012, 60 p.


Pour en savoir plus : http://editionsetoiledemer.voila.net/poesie/index.html


La liberté en péril, par Jean Simoneau
Les Éditions de l’étoile de mer
ISBN : 978-2-922061-40-6
Poésie
2012, 126 p.


Pour en savoir plus : http://editionsetoiledemer.voila.net/poesie/index.html


Sortilèges et satyres oubliés, par Robin Gravel
Les Éditions de l’étoile de mer
ISBN : 978-2-922061-38-3
Poésie
2012, 120 p.


Pour en savoir plus : http://editionsetoiledemer.voila.net/poesie/index.html