Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Mario Landerman
Lundi, 15 août 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

ADA

Au-delà de l’arc-en-ciel (ADA) : pour aider les nouveaux arrivants LGBT à s’adapter

J’ai eu récemment l’occasion de faire une entrevue avec Hector Fabio Duque Gómez, où le charismatique fondateur de l’ADA s’est fait un plaisir de parler de cette organisation, qui vise à favoriser l’intégration des immigrants LGBT d’origine latine dans le tissu social québécois.

Briser l’isolement, faire obstacle à l’exclusion, adaptation au nouvel environnement, tant au niveau social qu’au niveau plus, disons, terre-à-terre de la vie de tous les jours, voilà quelques-unes des situations qui préoccupent l’ADA.

Mais qui dit immigrant dit également immigration, avec son cortège d’aléas juridiques à surmonter.  L’Organisme s’occupe là aussi d’aider le nouvel arrivant à naviguer à travers les écueils de l’immigration, tant au Canada qu’au Québec.  Que ce soit sous la forme d’information sur les lois en vigueur, ou encore d’assurer le suivi des démarches en matière d’immigration, l’ADA fournira toute l’aide souhaitée.

 

Parmi les nombreux autres services offerts par l’ADA, mentionnons le service d’écoute téléphonique et de rencontre individuelle, le jumelage interculturel, de l’aide à la recherche de logements ou de rédaction de documents ou de formulaires gouvernementaux.

Des rencontres en espagnol, dans une atmosphère conviviale, ont lieu tous les vendredis soirs, de septembre à juin, de 19h30 à 21h30 au local A-1850 du pavillon Hubert-Aquin de l’UQAM, au 400 Ste-Catherine Est.

Chaque semaine, un sujet d’intérêt pour les personnes immigrantes permet d’échanger, tout en forgeant des liens d’amitié et de soutien.

 

Un autre mandat de l’organisme consiste à contrer les préjugés et l’homophobie.  Encore récemment, l’ADA a avec succès sensibilisé les gens dans le métro Berri-UQAM, en compagnie de Victor Roberge, alias Miss Cookie.  Ce dernier avait reçu une contravention parce qu’il avait ri trop fort au métro Papineau.  Acquitté après le succès de contestation de la contravention, il a joint Hector Gómez dans le but de contrer l’homophobie par la sensibilisation.

Cet exemple en est un parmi tant d’autres qui illustre que tout reste à faire dans le combat contre les préjugés envers la communauté LGBT.  Il n’y aura jamais assez de Hector Gómez, de Jasmin Roy, de Steve Foster pour opposer leurs expériences, leurs vécus, et leurs discours contre ce fléau qui s’éternise déjà trop sur la planète.

L’ADA recrute des bénévoles, et ce de toutes les communautés culturelles.  Si vous désirez vous impliquer, vous pouvez contacter l’organisme de quatre façons différentes :


Pour en savoir plus : Par internet : www.lgbt-ada.org
Par téléphone : 514-527-4417
Par courriel : info@lgbta-ada.org
Par Facebook : https://www.facebook.com/pages/ADA-AU-DE-L%C3%80-DE-LARC-EN-CIEL-Org-daide-et-accueil-aux-immigrants-LGBT/189321571914

 

Vidéos : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés