Andréa Richard

Lundi 24 mars 2014

par Andréa Richard

Société

Andréa Richard

Campagne d'acharnement et de répétitions contre Pauline Marois

À nous en casser les oreilles et à nous faire détester les nouvelles! C’est à répétition qu’on entend ou qu’on lit: "Pauline Marois ne répond pas à la question pour nous dire s'il y aura un référendum ou pas".

Vous, des médias, ne savez-vous donc pas entendre et encore moins écouter? Elle a répondu à cette question clairement: "Non, pas de référendum. Ce n’est pas le but des présentes élections. Le référendum ne se fera que si les Québécois le veulent vraiment et au moment où ils en voudront un". N’est-ce pas assez clair?? Pour moi, cette phrase est claire. Madame Marois respecte assez les Québécois pour qu’il n’y ait pas de référendum si c’est la volonté de ces derniers, et de le faire s'ils manifestent qu’ils le veulent. Sa position est louable. Comment peut-on reprocher à une première ministre de vouloir écouter sa population?

Mais qui veut faire la chicane et semer la peur autour de sa réponse claire et nette? M. Couillard et les Libéraux, pour faire peur aux québécois. Pourtant si les Québécois doivent avoir peur de quelqu'un, c’est plutôt de M. Couillard qui a dit détester les péquistes. Serons-nous assez stupides pour voter pour lui? Cet homme ne propose aucun projet novateur. Il passe toute la campagne à dénigrer le rêve de 40% de la population québécoise. De plus, pourquoi dénigre-t-il Pierre Karl Péladeau. Cet homme est pourtant le symbole vivant de la réussite économique du Québec. Plus que jamais, nos politiciens ont besoin d'inspiration. Cet homme deviendra une locomotive pour le futur économique d'un Québec qui a besoin d'hommes qui sauront nettoyer l'environnement politique de toute la corruption laissée par des années d'administration corrompue des sbires Libéraux. Les policiers de l'UPAC n'ont-ils pas perquisitionné la permanence des Libéraux il y a quelques mois?

Et la charte de la laïcité a faire adopter, allons-nous manquer cette chance que nous offre le Parti Québécois? on pourrait ensuite s’en mordre les pouces!

Par ailleurs, si Monsieur Legault et Madame David avaient, comme ils le disent si bien, le Québec et la charte à cœur, ils s’uniraient avec leur troupes au Parti Québécois. De toute façon, ils ne gagneront pas les élections. Ces deux chefs de partis proches du PQ n’ont pas l’humilité et la grandeur d’âme de faire ainsi pour le bien et les intérêts supérieurs de la société québécoise. Ils préfèrent s’obstiner sur leurs positions plutôt que de s’unir au parti dont ils se sentent le plus proche. Faire ces concessions serait le plus avantageux pour la société.

 

 

Photo : Tirée de l'affiche du film Dévoilée, de Michel Nussbaumer.