Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Mario Landerman
Mercredi, 17 août 2011
par Mario Landerman
Télévision/Radio
 

Radio-Canada 75

L’affaire Jacques Languirand : Radio-Canada et sa vente de débarras?

 

Jacques Languirand, un animateur qui se passe de présentation dans le domaine de la radio, plus particulièrement radio-canadienne, a été à mon avis très mal traité par son employeur.


On reproche à M. Languirand de s’être mal comporté publiquement, faisant un doigt d’honneur et tenant des propos injurieux à l'endroit de certains collègues ainsi que du service des communications. M. Patrick Beauduin, directeur général de la radio, a ainsi suspendu M. Languirand, tout en reportant à une date indéterminée, suprême raffinement de punition, l’émission Par quatre chemins.  Une émission en ondes avec le même animateur depuis 41 ans!


On voudrait se débarrasser de M. Languirand qu’on ne s’y prendrait pas autrement.


Pourquoi?  C’est que vous ne savez à date que la moitié de l’histoire.  Voici maintenant l’autre.  La colère, le geste et les propos offensants de Jacques Languirand furent provoqués d’une façon que je qualifierais de naturelle, puisque les jeunes animateurs vedettes, Patrick Masbourian et Philippe Fehmiu (lisant semble-t-il un texte du service des communications) n’ont même pas jugé utile de mentionner l’émission dans leur présentation de la nouvelle saison de radio.  Une timide tentative d’explications sur l’attitude radio-canadienne dans ce dossier par Nathalie Moreau, chef de la promotion à Radio-Canada, prétend que M. Languirand a mal agi puisqu’il avait toute latitude d’accorder des entrevues aux journalistes présents.  Peut-être.  Mais Radio-Canada a péché dans cette affaire bien avant Jacques Languirand, en l’escamotant de la programmation de façon aussi grossière.


Dans tous les domaines, la courtoisie est de mise.  Oublier, à tort ou à raison, d’inclure un animateur d’expérience après plus de 40 ans de services aux mêmes employeurs, est un manque de courtoisie flagrant.  Je regrette maintenant de n’avoir pu être de la partie lors du lancement.  En effet, je n’aurais pas hésité à applaudir la sortie de Jacques Languirand.  Sortie que Radio-Canada a amplement méritée, à mon avis.


À ceux qui liraient les nouvelles en diagonale, et conclueraient qu’il s’agit d’une manifestation d’un gros égo blessé, je répondrai qu’après avoir rencontré M. Languirand à quelques reprises, je suis en mesure d’affirmer que l’égo de ce dernier passe encore dans les portes, contrairement à certains de ses collègues et employeurs, dans lesquels je dois inclure Patrick Beauduin.


M. Beauduin est celui-là même qui, avec le concours de Marie-France Bazzo,il y a quelques années,  avait fait le procès de Claude Poirier au sujet de Cédrika Provencher.  La riposte de Poirier fut cinglante, et je vous invite à regarder les deux vidéos qui illustrent toute l’affaire.  M. Beauduin est un homme de marketing, un homme d’argent.  Le son de la caisse enregistreuse pour lui prime avant la voix des animateurs.  Peut-être juge-t-il que du sang neuf, moins cher, serait salutaire à la radio d’état?  Si cette hypothèse tient la route, il est facile de sauter aux conclusions et dire que Jacques Languirand est victime d’une restructuration en catimini.


Curieux que cette affaire survienne justement en ce moment où une Francine Grimaldi, employée par Joël Le Bigot dans l’émission radio de ce dernier, demeure dans l’incertitude quant à son propre avenir.


Si des changements se préparent à Radio-Canada, je comprends que des têtes doivent rouler, ne serait-ce que pour en adopter de nouvelles.  Mais est-on obligé de s’abaisser à des intrigues de bas étage pour le faire?


NDLR : ZoneCulture a sollicité une entrevue à M. Languirand à quelques reprises et à chaque fois, il a fait preuve d’amabilité, d’élégance et de courtoisie.

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés