Pierre-Paul Boisvert

Lundi 19 janvier 2015

par Pierre-Paul Boisvert (collaboration spéciale)

TéléMusique

Sylvie Desgroseillers

Le show-business a les blues

Comme plusieurs millions de Québécois, j'étais rivé à mon écran pour suivre les premiers balbutiements de carrière des nouveaux venus dans la chanson. La Voix est sans conteste une tribune de choix, le plus gros concours de chant en son genre.

Le génie de Stéphane Laporte et de Julie Snyder ne pouvait que faire un succès télévisuel de ce concept importé dans notre télé. Après tout, ne sommes-nous pas reconnus pour l'immense talent de nos artistes? Partout dans le monde, le Québec rayonne au premier plan de la sphère artistique. Inutile de rappeler les Céline Dion et Cirque du Soleil qui nous font tant honneur planétairement.

La version québécoise de La Voix ne peut donc qu'être un tremplin pour tant de talent de notre pépinière. De jeunes artistes en début de carrière qui ne demandent qu'à rayonner. Des trésors de voix qui ne demandent qu'à être découverts.

Mais dimanche soir, c'est un trésor reconnu qui nous est apparu sur scène. Quelle fût la surprise de voir apparaître Sylvie Desgroseilliers. Oui oui, Sylvie Desgroseilliers, LA reine québécoise de la musique Soul. Sa prestation nous a une fois de plus jetés par terre. Quelle voix, quel charisme et quelle présence! Fidèle à elle-même. Il n'y a qu'une seule Sylvie Desgroseilliers. Mais surtout, quelle humilité! Se présenter devant ses pairs (les coachs de La Voix) sur ce plateau après tant d'années de carrière et des milliers d'albums vendus... Que d'humilité nécessaire!

Loin de moi l'idée de faire un mauvais jeu de mots, mais je suis resté sans voix. D'abord pour Sylvie, mais aussi pour notre show-business en général. La question est tout à fait légitime. Comment une artiste de cette stature peut en arriver à avoir besoin d'un concours de chant pour la suite de sa carrière? Est-ce que notre show-business se porte bien? Poser la question est vraisemblablement y répondre. Oui notre show-business a déjà été plus en santé qu'actuellement. Et non ca ne va pas en s'améliorant.

Certes, l'industrie est sur le respirateur artificiel, mais nous continuons à produire de beaux et grands talents. Et nous pouvons en être fiers!

Dimanche soir, le show-business a eu les blues. Mais moi, je ne veux que retenir les frissons que m'ont procurés, une fois de plus, la grande voix de la reine québécoise du soul. Merci Sylvie Desgroseilliers!

 

 

Pierre-Paul Boisvert est gérant d'artistes. Son jeune âge cache une grande expérience de l'industrie de la musique et du spectacle sous toutes ses coutures. Il est également directeur de PUR Communications. Nous sommes heureux, à ZoneCulture, de publier son article qui rend hommage à Sylvie Desgroseillers.

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/pierrepaul.boisvert

Photo de Pierre-Paul par Benoît Turcotte