Royal du Perron

Lundi 6 janvier 2014

par Royal du Perron

Théâtre

L'Esprit de famille

L’Esprit de famille : pour rire et réfléchir


La pièce écrite par le français Éric Assous, (dont le titre original est Les Belles-Sœurs) a été incidemment adaptée par Michel Tremblay. Voilà déjà un bel amalgame offrant au public une trame dramatique aux saveurs locales.  Et la mise en scène de Monique Duceppe s’applique à accentuer les traits caractéristiques des personnages bien de chez nous.

 

L'Esprit de famille


La famille, dont il est question dans la pièce, c’est trois frères et leurs conjointes. L’un des couples, ayant fait l’acquisition d’une maison à la campagne pend la crémaillère. Mais voilà que l’hôtesse a eu la «bonne» idée d’inviter aussi la réceptionniste de son mari, une jolie jeune dame très délurée que les trois frères ont bien connue.  S’ensuivra un chassé-croisé de dialogues incongrus lorsque la belle, pas très subtile au demeurant, fera son apparition.  Les femmes jalouses questionneront à qui mieux-mieux et se gourmeront goulûment, on peut l’imaginer.

 

L'Esprit de famille


L’action débute dans une détente apparente mais peu à peu, les choses se corsent et le spectateur change de position. Chacun rend bien son personnage, Yves Bélanger (David) et la merveilleuse Anne Casabonne (Christelle) forment un couple assez uni jusqu’à ce que…  Antoine Durand (François) et Catherine-Anne Toupin (Nicole) reçoivent chez eux la famille mais les maladresses de l’hôtesse rendent très comiques certaines situations.  Quand à Roger Larue (Yvon) et Linda Sorgini (Martine), leur couple semble assez bien assorti mais sont-ce là qu'apparences ? Cette dernière aura la palme avec ses réparties cinglantes et merveilleusement bien senties.

Les hommes défendent bien leurs personnages plutôt drabes et coupables, essayant maladroitement de nier toute infidélité.  Et l’auteur se plaît à les enfoncer davantage dans leur mensonge. Mais c’est à Catherine Florent (Talia) que revient l’honneur de brasser ces couples en démystifiant quelque peu la vénérable institution du mariage. La pièce entraîne le rire encore et encore mais peu à peu, on rit jaune car les trois couples quittent le terrain solide pour affronter les sables mouvants.  Quant à l’unique décor, il représente davantage le chalet laurentien que la cossue villa campagnarde. Une pièce pour  rire, réfléchir et philosopher un brin.  Là où l’homme se trouve, le coureur de jupons n’est jamais loin.

 

 

 

 

L’Esprit de famille, une pièce d’Éric Assous, mise en scène de Monique Duceppe, adaptée par Michel Tremblay, avec Yves Bélanger, Anne Casabonne, Antoine Durand, Catherine Florent, Roger La Rue, Linda Sorgini et Catherine-Anne Toupin. Une heure 45 sans entracte.


À la Compagnie Jean-Duceppe jusqu’au 8 février 2014
Réservations : (514) 842-2112


Pour en savoir plus : www.duceppe.com


Photo : courtoisie de Duceppe
Vidéo : Mario Landerman