Célie de la Roche

Lundi 18 mars 2013

par Céline de la Roche

Théâtre

Jocaste Reine

Qui est Jocaste Reine ?

 

Le magnifique texte Jocaste Reine de Nancy Huston est mis en scène par Lorraine Pintal au Théâtre du Nouveau Monde jusqu’au 30 mars. Ce spectacle est l’occasion de se replonger dans le mythe grec d’Œdipe, mais du point de vue de femme/mère, Jocaste, interprétée par Louise Marleau. Après Œdipe Roi, voici Jocaste Reine…

Après 7000 jours de vie commune et quatre enfants, Jocaste et Œdipe continuent de filer le parfait amour. Mais ce bonheur ne saurait durer comme le souligne très vite Coryphée, narrateur contemporain interprété par Hugues Frenette. Thèbes sur laquelle règne Œdipe est dévastée par la peste, et l’oracle proclame que la cité est souillée par le meurtrier de l’ancien roi. La vérité sera fatale. Jocaste réalisera que son premier enfant né du lit de Laïos n’est autre que son époux, Œdipe. L’oracle avait raison, il tua son père et coucha avec sa mère. Cette histoire, nous la connaissons, mais cette fois-ci, c’est Jocaste qui nous parle.


Jocaste Reine


Le personnage de Jocaste a traversé dans l’ombre des siècles de dramaturgie. Nancy Huston construit son œuvre autour d’elle pour nous raconter son histoire, ses états d’âme, ses doutes, ses craintes, sa vérité et sa douleur. Un texte d’une force à la hauteur de l’amour que porte Jocaste à Œdipe et de la souffrance d’Œdipe en découvrant que sa femme est sa mère. L’auteure donne toute son ampleur à ce magnifique rôle féminin aussi puissant que tous ces grands rôles masculins que nous connaissons du théâtre classique. Enfin ! La femme prend sa place dans le mythe d’Œdipe… De Corneille à Pasolini en passant par Anouilh, Jocaste est toujours restée cette figure secondaire, mystérieuse et silencieuse. Après Hélène Cixous, Michèle Fabien, Charles Chaynes, Brian Aldiss, et même Wajdi Mouawad (au travers du personnage de Nawal dans Incendies), c’est au tour de Nancy Huston de lui donner la parole… Le talent de Louise Marleau résonne majestueusement dans cette Jocaste débordante de désir, de féminité, de beauté et d’amour. Pour l’actrice : « Nancy Huston va vraiment jusqu’au bout de ce qu’on peut imaginer ou tolérer. Sa pièce est féministe. Mais elle n’exclut pas les hommes. Parce qu’il y a l’amour (…), l’amour d’un homme ».


Jocaste Reine


Dommage que les quatre enfants du couple, Antigone, Ismène, Etéocle et Polynice, pourtant omniprésents sur scène, parlent si peu, surtout les fils qui ne se livrent pratiquement qu’à des combats chorégraphiés. La mise en scène de Lorraine Pintal est épurée avec des décors simples qui laissent place à la tragédie. Monique Mercure dans le rôle d’Eudoxia, la confidente et servante de Jocaste, fait rayonner son talent avec une énergie éblouissante. Hugues Frenette, dans son rôle de narrateur, nous propose une distanciation en posant un regard sarcastique à chaque pivot de cette tragédie… Rires garantis !


 


Jocaste Reine, de Nancy Huston

Mise en scène de Lorraine Pintal
Avec Hugues Frenette, Claire Gignac, Maryse Lapierre, Marianne Marceau, Louise Marleau, Monique Mercure, Jean-Sébastien Ouellette, Hubert Proulx, Éric Robidoux

Au Théâtre du Nouveau Monde, du 5 au 30 mars 2013

Pour en savoir plus : www.tnm.qc.ca

Photos : Courtoisie Yves Renaud
Vidéo : Courtoisie TNM