Mario Landerman

Lundi 25 juillet 2016

par Mario Landerman

Théâtre

L'Emmerdeur

L’emmerdeur : François Pignon reprend du service!

Du 1er juillet au 27 août 2016, à la Maison des Arts Desjardins de Drummondville, venez franchement rigoler avec la bande de l’Emmerdeur, une très bonne comédie signée Francis Veber, et mise en scène par Normand Chouinard.

Comme ce dernier le dit si bien à propos de ce sympathique perdant : « J’aime Francois Pignon.  J’ai vécu avec lui pendant deux ans lors d’un mémorable Dîner de Cons. »  Et après cette belle aventure, que fait-on ?  On fait reprendre du service à Pignon (Marcel Leboeuf) dans une nouvelle comédie, où le personnage est fidèlement préservé.  Le tout pour notre plus grand bonheur.

L'Emmerdeur

Encore une fois, une galerie de personnages des plus hilarants vient entourer Marcel Leboeuf.  En chef de file, il y a Normand d’Amour, incarnant un tueur à gages qui se fait constamment déranger dans ses entreprises par François Pignon.  Monique Spaziani, qu’on est toujours heureux de retrouver, joue l’épouse de François.  Patrice Coquereau incarne le nouvel homme dans la vie de cette charmante dame.  En support à ce quatuor, on trouve Pierre-François Legendre en groom, et Danny Gagné en policier.

L'Emmerdeur

La pièce tourne autour de M. Milan (Normand d’Amour), tueur à gages, qui doit exécuter son contrat depuis sa chambre d'hôtel qui donne sur le palais de justice. Son voisin, François Pignon, photographe web, est délaissé par son épouse, qui l'a quitté pour le docteur Wolf (Patrice Coquereau), un neurologue d’excellente réputation.  Pignon tente de se tuer en se pendant à la tuyauterie de la salle de bain et provoque une inondation. Craignant des complications pour lui, Milan persuade le garçon d'hôtel (Pierre-François Legendre) de ne pas appeler la police, promettant de veiller lui-même sur le dépressif pour éviter une récidive. Il se trouve alors irrémédiablement aspiré par les problèmes de Pignon, au détriment de sa mission.

L'Emmerdeur

L'Emmerdeur

La pièce est un feu roulant de rires, et le public ne boudait pas son plaisir.  Les altercations entre Milan et Pignon à elles seules valent le prix d’entrée.  Mais n’oublions pas Pierre-François Legendre, qui réussit à nous faire rire avec son air complètement éberlué, sur ce qui semble à ses yeux une relation amoureuse entre Milan et Pignon.  Patrice Coquereau joue avec beaucoup de panache le neurologue, nouvel homme de la vie de l’épouse de Pignon.  Mais à mesure qu’on voit ses interventions dans la pièce, on finit par se demander si le neurologue n’est pas en besoin de soins pour les nerfs !  Monique Spaziani est charmante et rigolote dans le rôle de l’épouse, avec juste ce qu’il faut de féminité et d’indécision quant au sort de son mari.  Enfin, Danny Gagné sait nous faire rire en tant que policier largué au milieu de ce mélange.

Les situations, des plus rocambolesques, ne cessent de survenir.  Il faut voir les efforts de François Pignon pour s’enlever la vie!  Et que dire du trio Legendre, D’Amour et Leboeuf ?  Les quiproquos s’enchaînent, qui finissent par faire croire au pauvre garçon d’hôtel qu’il est en présence de deux homosexuels !

Un point à relever, et bon à savoir.  Le public est averti à l’avance qu’on entendra un coup de feu durant la pièce.  L’Emmerdeur est la première pièce que je vois où un coup de feu résonne avec un bruit muté par rapport à d’autres productions.  Certaines pièces, entre autres au Théâtre de Terrebonne, utilisaient un bruit assourdissant comme coup de feu, ce qui pouvait faire peur aux gens, même si ces derniers étaient avertis au préalable.  Bravo d’avoir pensé au public par une si délicate attention, qui ne gâche aucunement le plaisir qu’on retire de cette pièce.

Une très bonne pièce à aller voir séance tenante, si ce n’est déjà fait.  Différents forfaits sont disponibles.  De plus, faites d’une pierre deux coups, et jumelez le théâtre avec Le Village Québécois d’Antan en après-midi.  Je vous le garantis, vous passerez une superbe journée…et une excellente soirée!

 

 

 

L’Emmerdeur
de Francis Veber


Mise en scène de Normand Chouinard
Une production des Projets de la Meute


Distribution
Marcel Leboeuf
Normand D’Amour
Pierre-François Legendre
Patrice Coquereau
Monique Spaziani
Danny Gagné


À la Maison des Arts Desjardins de Drummondville
Du 1er juillet au 27 août
175, rue Ringuet, Drummondville, QC J2C 2P7

Billetterie
819-477-5412 ou 1-800-265-5412

Pour en savoir plus : www.artsdrummondville.com

Photos : Martin Ouellet

Vidéos : KO Scène