Royal du Perron

Vendredi 28 août 2015

par Royal du Perron

Théâtre

Léo

Léo une course contre la honte : un fil invisible qui étouffe  

          
Il s'agit ici de la seconde pièce de l’auteur Puelo Deir.  Après avoir présenté Holy Trinity, en français Saint-Jude du Village en 2013, il vient aujourd'hui offrir au public montréalais un certain Léo amusant, athlétique, débridé.  Mais Léo, c’est beaucoup plus que cela.  L’unique personnage de cette tragi-comédie, interprété par Alexandre Iannuzzi (Catch Me if You Can), amène parfois le spectateur dans des lieux non fréquentés, des sentiers sinueux, avec un langage cru appelant une queue, une queue. Je vous fais grâce des petites manœuvres et des odeurs.

Puelo DeirPhilippe GobeilleAlexandre Ianuzzi
Puelo Deir, auteur de Léo, Philippe Gobeille, metteur en scène et Alexandre Ianuzzi


Dans un décor minimaliste de vestiaire (un banc, une poubelle, un tabouret), la mise en scène énergique de Philippe Gobeille accentue considérablement l’aspect ludique de l’œuvre et met en relief la dualité,  car on voit en filigrane le personnage vivre une sorte de drame mais au fond de lui-même, ce Léo ne s’amuse pas du tout. Même s’il bute occasionnellement sur certains mots, Iannuzzi possède un indéniable talent pour le jeu, le chant et l’expression corporelle. Et il relève avec brio l’énorme défi de porter seul le poids de la pièce.


Des bouts de chanson viennent constamment ponctuer le texte, dont ce classique d’Aznavour, Viens voir les comédiens.  Cette façon de procéder allège l’ensemble de l’œuvre, assez lourde en paroles crues et en sous-entendus.  La honte, mentionnée dans le titre, n’est jamais évoquée, mais elle est là en filigrane,  comme un fil de laiton bien serré autour du cou.


À la tombée du rideau, le public a applaudi frénétiquement.  Peut-être lui aussi a-t-il senti ce maudit fil que la société bien-pensante a placé là et qui nous étouffe.

La pièce Léo, une course contre la honte a été présentée du 11 au 23 août au Café Cléopâtre à Montréal.

 

 

Pour en savoir plus : www.boyabouttown.ca

https://www.facebook.com/leounecoursecontrelahonte