Royal du Perron

Lundi 2 mars 2015

par Royal du Perron

Théâtre

Virginia Woolf

Qui a peur de Virginia Woolf ? Un grand classique revisité


Qui ne se souvient de cette œuvre d’Edward Albee avec Elizabeth Taylor et Richard Burton ?  Au gala des Oscars 1967, le film de Mike Nichols remporta 4 statuettes sur 13 nominations, dont celle de meilleure actrice féminine pour Taylor. Mais Qui a peur de Virginia Woolf? est d’abord une pièce de théâtre créée à Broadway en 1962 avec des numéros d’acteurs extraordinaires. Le titre fait référence à l’auteure anglaise Virginia Woolf et rappelle un peu la chanson Who’s afraid of the big bad wolf tirée du dessin animé (Les trois petits cochons) de Disney sorti en 1933. Pour une navrante question de droits d’auteur (Disney n’ayant pas accordé la permission d’utiliser la musique originale), les personnages fredonnent une mélodie folklorique du domaine public que tous reconnaîtront.


Le metteur en scène a judicieusement choisi Maude Guérin pour interpréter la libertine, la libidineuse, la cruelle Martha. Pour lui donner la réplique dans ce duel d’acteurs, Serge Denoncourt a eu le génie de pointer Normand D’Amour.  Ces deux-là pendant presque trois heures sur scène offre un spectacle grandiose.  L’action se passe aux États-Unis au début des années ‘60 et les personnages évoluent  chez le couple, dans une grande maison chargée de livres et d’histoires inavouables. Maude Guérin passe d’un registre à l’autre avec une grâce et une facilité déconcertantes. Habilement dirigé, Normand D’Amour dans le rôle de George est superbe de vérité, d’abandon et de justesse dans le propos. Les deux acrobates dansent ensemble sur un fil de fer pendant des heures sans jamais perdre l’équilibre. On se donne à cœur joie des répliques cinglantes; c’est à qui prononcera les mots les plus durs, les paroles les plus blessantes... Et la traduction de Michel Tremblay n’est pas étrangère à la haute qualité des dialogues.


Durant la nuit entière, les bouteilles (et les cœurs) se vident sous les yeux d’un jeune couple d’amis, Nick et Honey, campés par François-Xavier Dufour et Kim Despatis, tous deux excellents dans leur interprétation. Lui, professeur opportuniste et elle, une déséquilibrée qui boit jusqu’à rouler sous la table.  Une petite souris, comme George aime à la définir.


L’ambiance est lourde chez ce couple qui se déchire et se détruit sous nos yeux, y compris dans une scène d’adultère habilement mise en scène sous les yeux de l’époux cocufié.    Heureusement,  au petit jour, les invités partis, le couple trouvera le calme, une certaine paix et un bonheur indicible. Un classique revisité avec plaisir.  Du grand et beau théâtre.

 



Qui a peur de Virginia Woolf ? chez Duceppe, jusqu’au 28 mars.

 

 

Distribution des rôles

Maude Guérin : Martha
Normand D’Amour : George
Kim Despatis : Honey
François-Xavier Dufour : Nick

Collaborateurs

Décor : Guillaume Lord
Costumes : François Barbeau
Éclairages : Étienne Boucher
Conception sonore : Nicolas Basque
Accessoires : Normand Blais
Assistance à la mise en scène : Suzanne Crocker

 

Pour en savoir plus : www.duceppe.com