Céline de la Roche

Mardi 5 novembre 2013

par Céline de la Roche

Théâtre

Voyage au bout de la nuit

Céline, Mouawad et Ronfard Voyage(nt) au bout de la nuit

En 1932, Louis-Ferdinand Céline écrit le roman Voyage au bout de la nuit et en 1936 Mort à crédit ; en 1994, Wajdi Mouawad les adapte en une seule pièce ; et en 2013, Alice Ronfard la met en scène avec les finissants 2014 de l’Ecole nationale de théâtre du Canada. Présentée du 29 octobre au 3 novembre 2013, à la Salle Ludger-Duvernay du Monument-National, cette tragi-comédie de quatre heures (incluant deux entractes) est un plaisir théâtral dont on savoure le talent qui en émane.

 

Les onze élèves interprètent tous plusieurs rôles dans cette fresque de 77 personnages qui raconte le voyage initiatique du jeune Ferdinand Bardamu dans son passage de l’enfance à l’âge adulte. De l’aventure, des rebondissements, des voyages de la Guerre à l’Amérique en passant par l’Afrique, la pièce est un enchaînement de tableaux où chacun des élèves devient à tour de rôle le héros qui accompagne notre Ferdinand dans ses découvertes. Tous aussi talentueux les uns que les autres, nous avons eu un petit coup de cœur pour les deux comédiennes, Marion Barot et Gabrielle Côté.

C’est à la demande d’André Brassard que Wajdi Mouawad s’était lancé à l’époque dans l’écriture de cette pièce de plus de cinq heures pour les étudiants de l’Ecole. Il y a inséré des emprunts faits à Apollinaire, Aragon, Kafka, Ionesco, Hergé, Goscinny et Gotlib. La pièce a été montée en moins de deux mois, véritable défi pour tous ses créateurs. Alice Ronfard, qui y signe la mise en scène d’une main de maître, l’a réduite à un peu moins de quatre heures. Elle explique qu’« On retrouve dans Voyage au bout de la nuit le côté ludique et la dérision, présents dans les premières pièces de Wajdi, comme Willy Protagoras enfermé dans les toilettes. Céline est aussi à l’origine des thèmes qui hantent toujours l’œuvre de Wajdi Mouawad. »

Pour tous ceux à qui n’ont pas peur de rester quatre heures dans un théâtre, ils pourront voyager avec les comédiens dans ce périple plein de vie, de poésie et d’humour. Et croyez-moi, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer tant les personnages sont fascinants par leur personnalité déroutante et atypique.

 

 

 

 

Voyage au bout de la nuit


Avec les finissants 2014 de l’École nationale de théâtre du Canada
Adaptation : Wajdi Mouawad
Mise en scène : Alice Ronfard


Monument-National - Salle Ludger-Duvernay

Pour en savoir plus : http://ent-nts.ca/fr/spectacles/finissants/2014/voyage-au-bout-de-la-nuit/

Photo : Maxime Côté

Vidéos : Gonzalo Soldi