Royal du Perron

Lundi 7 juillet 2014

par Royal du Perron

HumourSpectacles

Dieu Merci!

Dieu Merci, de l’impro sans aucune censure


Le public de Dieu Merci 3 ne se doutait pas qu’en se rendant à la Salle Pierre-Mercure le 3 juillet, il verrait un populaire comédien, auteur et metteur en scène dans son plus simple appareil.  La salle a d’abord applaudi  Philippe Laprise, l’animateur de la soirée, qui s’est acquitté de sa tâche avec une aisance remarquable, improvisant à maintes reprises avec les répliques des spectateurs. Ensuite, on a présenté le trio d’invités composé de Michel Charette, Dominique Sillon et Patrick Drolet.   Je n’avais pas assisté à un spectacle semblable, ni à l’enregistrement à TVA dans le temps, ni en salles les deux dernières années.  La formule veut que la salle choisisse l’un des trois sketches  proposés selon un système de pages en couleur dans le programme remis à chaque spectateur. Exemple, si vous choisissez le Rouge, la scène se passera dans un Club Dating, par ailleurs le bleu l’action se passera à la salle des douanes d’un aéroport, etc…  Et c’est justement là que le fun commence.  Gilbert Rozon a ouvert la soirée comme invité surprise et ma foi, avec son bagout habituel n’a pas eu grand mal à bien tirer son épingle du jeu comme improvisateur. Dominique Sillon a cabotiné à qui mieux-mieux en retirant le pantalon et faisant des gestes osés dans un slip blanc serré ne laissant aucune place à l’imagination.  Michel Charette, quant à lui n’a plus argumenté avec l’agent des douanes quand ce dernier s’est ganté de caoutchouc : il a simplement offert un gros postérieur nu au préposé en devoir, offrant ainsi à la salle un profil du passager assez surprenant.  Mais le clou de la soirée est allé à Patrick Drolet qui, avant de traverser la fameuse barrière a laissé tomber le pantalon, et après une seconde d’hésitation (la salle retînt son souffle), il retira subrepticement le caleçon offrant du même coup à l’agent de douanes et à la salle en délire une nudité intégrale sous un tonnerre d’applaudissements. Nul doute que le populaire comédien (Mémoires vives, Trauma, Les Invincibles) a mérité son trophée Dieu Merci de la soirée, présenté par Gilbert Rozon, très fier de lui devant une salle  en délire.

Les comédiens maison, tous talenteux, Simon Boudreault, Sophie Caron, Simon Rousseau agissent avec brio dans la mise en situation et les pièges qu’ils tendent constamment aux artistes invités.   La scénographie de Jonas Bouchard offre une possibilité de 15 décors, les auteurs avec Simon Boudreault à la script-édition ont pondu pas moins de 15 sketches et Suzanne Harel a créé les 250 costumes originaux nécessaires à la gigantesque production. Un mot sur la musique originale de Charles Miquelon, joyeuse et enlevante, fort appropriée dans les circonstances.  C’était très léger et le public s’est bien amusé. Ce soir-là, le Festival Juste pour Rire portait fort bien son nom.

 

 

 

 

Autres artistes invités :
10 juillet : Les Denis Drolet, Réal Béland, Francis Reddy
11 juillet : Les Denis Drolet, Réal Béland, Stéphane Fallu
12 juillet : Anaïs Favron, Jacques L’Heureux, Tammy Verge
17 juillet : Michel Charrette, François Massicotte, Patrick Marsolais
18 & 19 juillet : Michel Charrette, François Massicotte, Louis Champagne


Dieu Merci 3, Salle Pierre-Mercure, Centre Pierre-Péladeau. Voir le site internet pour les autres dates et localités.


Pour en savoir plus : www.dieumerci.ca