Mario Landerman

Mardi 1er octobre 2014 (Mise à jour 7 novembre)

par Mario Landerman

HumourSpectacles

One Mado Show

One Mado Show : Une drag queen, beaucoup de rires!

 

Hier soir, notre Marie-Madeleine nationale donnait le coup d’envoi de son premier One Mado Show.  Devant une salle pleine, Mado a finalement remporté son pari ; le spectacle est une réussite!


Visiblement nerveuse au départ, la drag queen préférée des québécois s’est très rapidement ressaisie, et c’est une Mado des meilleures chroniques de Fugues qui a fait surface, afin de nous faire bien rigoler.  Drôle et mordante à la fois, avec de temps en temps une pointe de vulgarité, les rires ont fusé tout au long de la prestation.


Tout ce qui concerne Mado Lamotte y a passé.  Son enfance, sa vie de femme, le bingo, ses spectacles au cabaret Mado (on a d’ailleurs eu droit à un cours de comment approcher une drag queen 101), la technologie, ses voyages, et bien d’autres choses.  Le tout entrecoupé d’intermèdes musicaux, où une des forces de Mado devient apparente, celle de parodier de brillante façon des chansons connues.


La « p’tite snoraude » avait bien caché son jeu.  Lors de la conférence de presse, où elle présentait deux extraits choisis de son spectacle, il était difficile de laisser présager la drôlerie de ce que j’ai vu hier.  L’interprétation du générique de Minifée, façon Juliette Gréco, était beaucoup plus drôle sur scène hier, avec la gestuelle exagérée.  Et je ne parlerai pas de son pot-pourri de Dalida, qui vaut presque le prix du billet!


Mado, c’est aussi une raconteuse d’histoires.  Elle y excelle, et je n’ai aucun doute que la chronique qu’elle écrit pour Fugues y est pour beaucoup.  On apprend ainsi des détails qu’on aurait jamais soupçonnés.  Le cours d’approche des drag queens est amusant, car ça nous rappelle qu’une drag queen, c’est une star!  Ne l’oubliez pas, car elle, ne l’oubliera pas!


Évidemment, Mado, c’est la reine du kitsch et du kétaine assumés, et ça et là, des clins d’oeils étaient faits à ce penchant de la reine des nuits de Montréal.  Même Hello Kitty fait une apparition dans le spectacle!


Quant à Luc Provost, l’homme derrière la femme, il n’est pas oublié, lui non plus.  Un bref clin d’œil lui est fait en cours de spectacle.


Le public hier soir en a eu pour son argent, passant une fort agréable soirée où le rire était à l’honneur.  En cela, Mado a prouvé qu’elle a ce qu’il faut pour faire un spectacle d’humour.  Je connais d’ailleurs plusieurs humoristes qui pourraient aller voir son spectacle afin d’apprendre comment faire rire le public, au lieu d’applaudissements polis et clairsemés, entrecoupés de ricanements.


Bref, pour moins cher qu’un billet d’un spectacle de Juste pour Rire, vous allez rigoler pas mal plus, et de bon cœur, en compagnie de notre très colorée diva!


Nous apprenons que Mado donnera une supplémentaire de son spectacle le 29 novembre à 20h au Gesù. Ne ratez pas cette occasion de voir ce spectacle!

 

Mado

 

 

 

 

Au Gésù, le 30  septembre et 3,4 octobre 2014, à 20h
1200 rue Bleury, Montréal

Auteurs : Luc Provost / Justine Philie
Metteur en scène et coach : Jean Belzil-Gascon
Pianiste : Nicolas Burgess
Costumes et habilleur : Daniel Serrurier
Directeur de tournée : Steve Poitras
 

BILLETS : 35.00$ + (frais de services applicables)
Également sur www.admission.com

Pour en savoir plus : http://www.legesu.com/spectacles/one-mado-show/

Page Facebook de Mado : https://www.facebook.com/madolamotte?fref=ts

 

Vidéo (à paraître) : Mario Landerman