Royal du Perron

Mercredi 4 décembre 2013

par Royal du Perron

Varia

Carmen Sylvestre

Carmen Sylvestre : une détestable que l’on affectionne particulièrement


Carmen Sylvestre n’a plus besoin de présentation.  Avec ses nombreuses apparition et ses commerciaux, on la voit abondamment sur tous les réseaux de télévision. La pub de 6/49 (Racroooche ! Racroooche!) l’a propulsée à l’avant-scène du showbiz québécois. Elle a suivi des ateliers de formation avec notamment Danielle Fichaud, Pascal Rollin, Jean-Pierre Bergeron, René Gagnon, Robert Favreau, Léa Pool… ­­Elle a commencé le métier sur le tard mais, peu importe , quand on a la piqûre, c’est pour la vie. 


Sur le plateau des Détestables une seule prise suffit pour jouer efficacement ses coups pendables.  Elle était de la distribution d’un grand nombre de films, téléromans et téléséries,notamment Le baiser du barbu, 20h17 rue Darling, Le grand départ, 5150 rue des Ormes,Majeurs et vaccinés, Les Ex, Le retour, Le négociateur, Casino, Nos étés, Virginie, Musée Éden, Les Bougon. Plus récemment, on l’a vue dans C.A., 30 vies, La galère, Yamaska, Brassard en direct d’aujourd’hui et j’en passe. Carmen Sylvestre lorgne aussi du côté anglais; en 2014 elle jouera une thérapeute dans la production cinématographique Sweeping Forward, écrite et dirigée par Patricia MacDowell.  La comédienne espère ainsi s’installer graduellement dans l’ACTRA, le pendant anglophone de l’Union des artistes.


La comédienne dans l’heureuse soixantaine a un agenda chargé.  Elle n’arrête pas d’enregistrer pour une chaîne ou l’autre et en plus elle caresse le désir de jouer dans un théâtre d’été.  Avis aux intéressés.  Carmen Sylvestre, une comédienne unique, totalement dévouée à son art.    

 

 

 

 

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/carmen.sylvestre.3?fref=ts

Photo : Courtoisie de Carmen Sylvestre

Vidéo : Mario Landerman