Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil Arts Multiples Arts Visuels Cinéma Livres Humour Musique Nostalgie
Télévision/
Radio
Théâtre Société Voyages/
Tourisme
Facebook Équipe Liens Contact
Royal du Perron
Mercredi, 19 octobre 2011
par Royal du Perron

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Claudine Mercier

Claudine Mercier : irrésistiblement drôle !



Ça y est, son quatrième spectacle solo est commencé.  Claudine Mercier avait manifestement très hâte de voir une salle aussi bien remplie : «Je suis contente de voir autant de monde, d’autant plus que la maison que je viens d’acheter n’est pas encore payée», confie-t-elle d’emblée.  Le ton est donné, l’autodérision sera encore une fois au rendez-vous. Un spectacle brillant, écrit par l’humoriste en collaboration avec Benoît Pelletier et une mise en scène par Daniel Fortin.  Un show assez dépouillé dans sa livraison, habillé des savants éclairages de Claude Accolas (son tableau pour l’imitation de Chloé Ste-Marie est une toile impressionniste). De la finesse dans le propos, toujours drôle, parfois un peu cru mais jamais grossier.  Claudine Mercier a un public aussi courtois que distingué, semblable à celui de Laurent Paquin, d’ailleurs. 

 

Claudine Mercier



On rit beaucoup, c’est presque une ligne, un punch. Son chemin de Compostelle est désopilant, alors qu’après des heures de marche, elle doit assouvir un besoin naturel. Ma foi, cette fille pousse toujours plus loin les limites du rire et du ridicule pour le plus grand plaisir de ses fans qui l’encouragent à oser toujours davantage. Elle touche un peu à la politique et le premier ministre en prend pour son rhume de cerveau tandis que les mineurs du Chili cherchent un équipement à Pauline Marois pour la sortir du trou. Mais là ou j’ai vraiment été touché c’est avec la chanson Viens t’en maman que Claudine a écrite à sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer.  Très touchante, sur un accord de guitare réalisé par Richard Séguin, l’artiste s’approche du micro pour mettre son cœur sur un plateau et l’offrir au public.  Un beau moment tendre mais le public n’est pas là pour pleurer, suit aussitôt une Lady Gaga plus désopilante que jamais. Puis, il y aura Cœur de pirate, Brigitte Boisjoli et bien d’autres. Denière saynète, les phrases incongrues de l’écolière : «Ma mère dit qu’elle va laver mon papa et mon père dit qu’elle va sécher.» Le spectacle se termine avec un air de Puccini qui démontre l’étendue de son talent. Courez voir Claudine Mercier, chaque dollar sera judicieusement dépensé car elle fait du bien au cœur et à l’âme.

 

 


Claudine Mercier, Dans le champ
18-20-21 octobre au St-Denis
En supplémentaires :
Montréal, au St-Denis les 10 et 11 février 2012
Laval : Salle André-Mathieu, 8 et 9 mars 2012
www.ticketpro.ca


 Pour en savoir plus : www.claudinemercier.com

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés