Royal du Perron

Lundi 15 juillet 2013

par Royal du Perron

VariaSpectacles

Hairspray

Hairspray : à se faire décoiffer !


C’est tout un spectacle que nous offre le Festival Juste pour rire cet été.  La presse avait été invitée à voir quelques numéros une semaine avant la première médiatique. Ça et là, on pouvait lire : ça promet.  Un numéro de danse particulièrement endiablé et superbement synchronisé avait retenu mon attention.  Aussi, le talent de la chanteuse (une vraie diva) Kim Richardson avait ébloui les médias. Et davantage le soir de la première.


On connaît l’histoire : une écolière un peu grassette vit dans le Baltimore des années ’60 alors que la ségrégation raciale bat son plein. Tracy a du talent et voudrait que tout le monde vive en harmonie. Elle participe à un concours, le gagne et elle devient la coqueluche d’un plus gros show télévisé de sa ville.


Ce spectacle, qui est à date la plus grosse comédie musicale produite par Gilbert Rozon et son FJPR compte 29 comédiens, chanteurs et danseurs sur scène. Sans oublier les sept musiciens sous la direction de Guillaume St-Laurent.


Vanessa Duchel défend avec brio le rôle de Tracy Turnblad, cette petite grosse pas très belle qui, par son talent et sa loyauté, gagnera le cœur du beau Link Larkin interprété par Olivier Dion. La metteure en scène Denise Filiatrault a confié à Louis Champagne le rôle de la mère que Divine et John Travolta avaient interprété à l’écran.  Et l’acteur québécois est époustouflant dans les talons hauts d’Edna.  J’ai aussi beaucoup apprécié le talent de Bryan Audet, l’animateur du Corny Collins Show, grand séducteur au regard oblique. Mais le clou de la soirée va à Gardy Fury cet artiste de tous les talents.  Eh oui, j’ai contribué au show stopper en applaudissant debout son premier solo de danse!


La scénographie de Martin Ferland, les chorégraphies de Monik Vincent et les costumes  de Suzanne Harel sont remplis d’ingéniosité.  Soyons un peu chauvinistes, nous en avons du talent au Québec.


Le show, extrêmement divertissant, passe très vite. Seule la scène du ballon-panier, pourtant courte, m’a semblé superflue mais la production locale ne peut être blâmée d’avoir respecté le livret.


Hairspray en met plein la vue et les oreilles. Un feu roulant de numéros avec trois habilleuses en coulisses.  Bravo à Denise Filiatrault d’avoir encore le désir d’y consacrer autant d’énergie car il en faut une bonne dose pour monter un tel spectacle.  Avec ses innombrables tableaux, dont certains spectaculaires, Hairspray est plus qu’un simple divertissement, c’est un exemple de vie axé sur l’acceptation, la tolérance et l’harmonie.

 

 


À quelle heure le punch ? Il arrive sans arrêt dans ce spectacle. Hairspray : à se faire décoiffer !

 

 

Au Théâtre St-Denis
Nouvelles supplémentaires. Maintenant jusqu'au 28 juillet 2013!
Billets : 93,76 $ et 86,42 $, taxes et frais de service inclus. 

Avec Aiza Ntibarikure, Alexa Gourd, Boutaina Maaloui, Bryan Audet, Danièle Lorain, Dayane Ntibarikure, Éric Lussier, Mbula Fataki,, Gardy Fury, Geneviève Charest, Isabeau Proulx-Lemire, Isabelle Drainville, Isabelle Giroux, Jennifer Silencieux, Jonathan Guilbault, Kim Richardson, Louis Champagne, Marco Ramirez, Marina Bastarache, Matt Tremblay, Olivier Dion, Renée Joseph, Sandy Duperval, Sylvain Scott, Tanya Brideau, Valérie Daure, Vanessa Duchel, Véronique Claveau et Vladimir Alelxis.

Photo et vidéo : Courtoisie Festival Juste pour Rire