Céline de la Roche
Lundi, 2 mai 2011
par Céline de la Roche
Arts Visuels
 

logologo

Journée internationale de la danse : Danser le monde ensemble

 

Place des Arts, 29 avril 2011, midi : pour célébrer la journée internationale de la danse, Traces 2011 s’est voulu cette année un événement interactif avec le public. Pour la première fois, 17 danseurs bénévoles inspirés chacun par un chorégraphe québécois ont offert leurs traces chorégraphiques sur une création musicale originale de Michel F. Côté, Diane Labrosse et Laurent Maslé, voilà de quoi illuminer votre journée !

Animé par Marc Boivin, interprète, chorégraphe et président du Regroupement québécois de la danse (RQD), cette fête de la danse fut l’occasion non seulement de saluer le talent québécois, mais aussi d’annoncer l’entrée dans l’an I du Plan directeur de la danse professionnelle au Québec qui sera dévoilé le 2 juin prochain dans le cadre du Festival TransAmériques.

 

Chantier du parterre
Attention! Ne perdez pas vos pas lors de l'entrée sur le chantier!

 

La particularité des célèbres Traces chorégraphiques de cette année est d’établir une véritable relation et un dialogue avec le public par une danse de l’espoir et de l’avenir. Au sol, 240 traces blanches de pieds et 4 de mains disposées en forme de spirale au centre de l’Espace culturel Georges-Emile-Lapalme sur lesquelles les danseurs ont déployé leurs mouvements les uns après les autres créant un effet de ricocher.

mise en chantier
Mise en chantier du parterre de danse, avec Martine, Marion, et François

Cette courte représentation de 3 minutes, témoin du riche patrimoine de la danse québécoise, a été reprise deux fois avant que Marc Boivin invite le public à y participer pour créer tous ensemble du « chaos » inspiré des mouvements des danseurs. Les barrières sont tombées, le terrain de danse s’est ouvert et chacun des 17 danseurs ont appris trois ou quatre enchaînements chorégraphiques à un petit groupe de volontaires. Et quel beau « chaos » ! Quelques courtes minutes de répétition auront suffi pour apprécier une version des Traces créée sur le vif dans un partage de la mémoire commune de la danse, et ponctuée par les éclats de rires et la joie.

L’interaction fut une réussite, laissant le public avec un large sourire aux lèvres. Nous espérons bien que l’expérience se renouvellera l’année prochaine !

En terminant, voici ces quelques réflexions de Marc Boivin: «Éphémère est le moment présent qui ne fait que passer. À la danse le soin de le capter, de le revêtir d’une forme sensible et de nous le rendre, plus fort, plus juste, plus audacieux, plus palpable.»

 

Pour en savoir plus : http://www.quebecdanse.org/

https://www.facebook.com/#!/pages/RQD-Regroupement-qu%C3%A9b%C3%A9cois-de-la-danse/136943687696

 

Photos : RQD

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés