Royal du Perron
Vendredi, 3 août 2007
par Royal du Perron

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

ÉtoileÉtoileÉtoileÉtoile

 

Les 3 p'tits cochons, ce sont trois frères, tous aussi libertins les uns que les autres.  Mais en apparence, le frère aîné est un homme rangé et sage. Une histoire qui tourne autour de l’incapacité pour certains hommes d’être fidèle. Sujet vieux comme le monde mais extrêmement efficace sous la lentille de Patrick Huard. Ma foi, ce jeune réalisateur se débrouille fort bien dans la direction d’acteurs. Il réussit à donner une uniformité fort appréciable dans le jeu des comédiens.

Les frères, Rémi, Mathieu et Christian, sont interprétés par Paul Doucet, Claude Legault et Guillaume Lemay-Thivierge. Les trois excellent dans leur rôle respectif et c’est bon de voir Paul Doucet sur grand écran. Leur mère, France Castel, incarne une femme atteinte d’anévrisme que la famille vient voir à l’hôpital. Une belle occasion pour les fils d’avoir un dialogue avec elle en parlant des vraies affaires.  Les conjointes, Dominique, Hélène et Geneviève, incarnées par Sophie Prégent, Julie Perreault et Isabel Richer défendent bien leur personnage, chacune lui donnant sa couleur particulière, avec un dénominateur commun : le regard oblique, celui qui doute de la fidélité du mâle.

Malgré des propos salaces, les branlettes sur webcam et les séquences de baises (dont une scène torride avec Mathieu et sa maîtresse (Mahée Paiement), cette comédie de mœurs n’est pas un film de sexe. C’est plutôt des relations hommes-femmes dont il est question ici.  Et le cinéma n’est-il pas un miroir qui retourne à la société sa propre image ?

La talentueuse France Castel, une valeur sûre au cinéma, est toujours aussi bonne, même quand elle joue décoiffée, blanc fardée, dans le coma. Mais elle se réveille parfois, donnant la pleine mesure de son talent. Dans un rôle secondaire, mention spéciale à Luc Senay, méconnaissable dans la peau d’un laid frustré, cocufié par sa femme. 

Patrick Huard relève haut la main le pari d’une première réalisation dans cette comédie qui fait rire et réfléchir. Les trois p’tits cochons : un film qui se regarde à différents degrés. À voir et à revoir.


Claude Legault, Guillaume Lemay-Thivierge et Paul Doucet et  leur mère France Castel


Mathieu prépare une scène torride avec Mahée Paiement


Paul Doucet pourrait-il cacher des choses importantes à sa conjointe Sophie Prégent?


La réalisation de long métrage : un  autre talent de Patrick Huard

En salles dès le 10 août 2007

Pour en savoir plus : http://www.christalfilms.com/ensalle/fiche/332/index.html

Photos : Christal Films

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés