Royal du Perron
Vendredi, 19 février 2010
par Royal du Perron
 

Céline autour du monde

Céline Autour du Monde : Impressionnant

étoileétoileétoileétoile



Une petite équipe de tournage sous la direction de Jean-Philippe Dion, des Productions J, a suivi le périple de Céline Dion lors de sa tournée Taking Chances en 2008-09.   Le pari était audacieux : suivre Céline à chaque jour et chaque soir, dans ses moindres déplacements. Archiver des images de cette tournée pour que jamais l’on oublie ces moments merveilleux.  Sur les 800 heures de tournage, le réalisateur Stéphane Laporte en a gardé un peu moins de deux. Des moments qui nous font voir une Céline Dion méga-star mondiale mais d’abord et surtout, une chanteuse québécoise très modeste qui jamais n’oublie ses origines.


Qu’elle soit en compagnie d’enfants pauvres de Soweto en Afrique du Sud, un parterre de journalistes chinois à Pékin ou une vaste foule de Kuala Lumpur, l’artiste reste la même.  Dans ce documentaire, on voit Céline s’émouvoir en prenant dans ses bras un lionceau blanc, improviser une chanson en italien avec une admiratrice sicilienne, haranguer son public et s'amuser avec lui dans un vaste stade européen.


Céline l’anti-star


Alors qu’on parle de la «diva qui est en ville» partout sur la planète, Céline taquine ses danseurs et joue à cache-cache avec un enfant de trois ans. À l’exception de Nelson Mandela (pour des raisons évidentes) et de Nicolas Sarkozy, on ne voit pas Céline avec les grands de ce monde, qu’ils soient politiques ou artistes.  Après ses performances, Céline rentre chez elle ou à son hôtel.  Pour elle, les vrais héros sont les gens ordinaires, ceux du quotidien. Et le réalisateur s’est appliqué à bien le démontrer.


On voit Céline avec tact et respect donner des indications à ses trois gardes du corps en ce qui a trait à ses déplacements en public.  Elle tient à être protégée bien sûr mais aussi  disponible le plus possible pour ses fans. Elle dirigera ses «anges gardiens» dans une chorégraphie lui permettant de toucher physiquement le plus de gens possible tout en étant bien protégée. La tournée comptait une centaine de personnes sur la route et ils ont formé une vraie famille.

Céline


 «De tout mon coeur, j’espère que tous aimeront ce film, dit Céline, ils y apprendront plein de choses, non seulement sur moi, mais sur le monde entier.»


Beaucoup de questions demeurent sans réponse quant à la distribution du documentaire présenté simultanément au Canada, États-Unis, Angleterre, Afrique du Sud, Australie et Japon.  Pourquoi le mettre à l’affiche pour une période aussi courte ?  Pourquoi certaines régions du Québec sont-elles ignorées dans la distribution ?  Quand sera-t-il distribué en France et ailleurs en Europe ? Quand le verra-t-on à TVA ? Quand le DVD sortira-t-il ? On imagine que Sony Musique qui a son mot à dire, n’a pas encore signé toutes les ententes de distribution.


Qu’à cela ne tienne, le documentaire vaut largement les 15$ qu’il en coûte pour le visionner. La caméra de Jean-Pierre Perreault étant sur scène avec Céline, on voit le gigantesque public sous tous les angles et on entend la clameur et les mouvements de foule presqu’aussi bien qu’elle. C’est très impressionnant. Et la musique de Claude «Mégo» Lemay est tout simplement extraordinaire. C’est un tour du monde formidable, unique, inégalé, vu avec les yeux d’une grande artiste, une mère aimante, une petite sœur.


Le documentaire est réalisé par Stéphane Laporte, produit par Julie Snyder, captation du concert Jean Lamoureux, directeur photo Jean-François Perreault, producteur délégué Jean-Philippe Dion.


Céline Autour du monde est à l’affiche dans 42 cinémas au Québec jusqu’au 28 février.

 

Photo : Mario Landerman

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés