Mario Landerman
Mercredi, 3 août 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

FFM2011

Le 35e Festival des Films du Monde : Un retour à la magie d’antan?

 

C’est dans une ambiance assez décontractée, contraste aux années passées, que s’est déroulée mardi la conférence de presse annonçant les grandes lignes du 35e FFM.


Serge Losique, qui semble déléguer de plus en plus les lourdes tâches de l’organisation de ce festival, a préféré laisser parler ses collègues.  Une Danièle Cauchard enjouée a donné la réplique de façon humoristique au grand manitou du FFM.  Serge Losique s’est quand même emporté quelque peu lorsqu’un journaliste lui a parlé du Festival du Film de Venise, concurrent direct du FFM. 

Histoire de démontrer que, même si le FFM tente de démarrer sur de nouvelles bases avec la presse, le grand maître à bord tient à sa réputation d’ogre, qui mange des journalistes au petit déjeuner!


Mais qu’en est-il du Festival même?  Pour les 35 ans du FFM, beaucoup est offert au cinéphile averti.  Certains détails furent révélés avant la conférence de presse, comme l’hommage à Catherine Deneuve.  Il y aura aussi l’atelier de Bertrand Tavernier où il présentera ses coups de cœur cinématographiques, tandis que Claude Lelouch fera une leçon de cinéma en relatant ses hauts faits d’armes mais aussi ses films moins réussis.


Les films présentés en compétition mondiale seront examinés par un jury sous la direction du réalisateur, scénariste, et auteur espagnol  Vicente Aranda.


Parmi ceux-ci, on retrouve 20 longs métrages et 11 courts métrages en provenance de 19 pays.  On y retrouve Coteau Rouge, de Marc-André Forcier, lequel assurera l’ouverture du FFM.  La Run, de Demian Fuica, se retrouve également en compétition.  Pour la liste complète des œuvres en compétition, nous vous invitons à visiter ZoneCulture sur Facebook.


En tout, 383 films de plus de 70 pays, comprenant 230 longs et moyens métrages (107 en premières mondiales ou internationales et 51 en premières nord-méricaines) et 153 courts métrages seront présentés.  Fait à noter cette année, le cinéma chinois n’est plus aussi omniprésent qu’il y a quelques années, ce qui fera taire à coup sûr certains détracteurs du FFM, dont moi (Voir FFM : Les chinoiseries de clôture).


Pour son 35e anniversaire, le FFM tente de plus en plus de se tailler une petite place entre les géants que sont les festivals de Venise et celui de Toronto. Avec le retour des subventions para-gouvernementales et de nouveaux commanditaires importants, il devrait y parvenir mais l’avenir le dira. Retrouvez-nous dans quelques semaines, où nous vous parlerons des faits saillants de cette fête du cinéma. Et surtout, rendez-vous dans les salles obscures, vous pourriez y faire des découvertes exceptionnelles.


Les cinéphiles, tout comme les journalistes, trouveront assurément de quoi se mettre sous la dent lors du prochain FFM!

 

 

 

Pour en savoir plus : http://www.ffm-montreal.org/

 

Vidéo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés