Mario Landerman
Mardi, 14 juin 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Killer Tomatoes Strike Back

La vidéothèque de Mario : Killer Tomatoes Strike Back

Étoile ÉtoileÉtoile1/2

Le troisième film de la série des tomates tueuses se poursuit avec tous les ingrédients appétissants de ce genre de film. Un mélange de parodie et de commentaire social forment une salade des plus savoureuses! Ne jugez pas d'après la jaquette du DVD, car vous allez être déçus!

La série

Ce film est le troisième de la série en passe de devenir culte, sur les tomates tueuses. La série elle-même est une parodie des films d'horreur dans le style de The Blob (1958). Mais cette troisième aventure ajoute une couche de satire des médias à la parodie habituelle, pour notre plus grand plaisir d'ailleurs.

Synopsis

Le docteur Gangreen (John Astin) a un nouveau plan pour devenir maître du monde : devenir une vedette de talk show populaire au point de pouvoir laver les cerveaux de la masse, et leur dire quoi faire et penser. Le très inefficace Igor (Steve Lundquist) l'assiste dans cette démarche, qui consiste entre autres à éléminer les autres médias en la personne de leurs journalistes et commentateurs. Mais dans le camp adverse, une "tomatologiste" et un détective aux méthodes fantaisistes forment un rempart contre le chaos souhaité par Gangreen. Dans tout cela, les tomates tueuses sont reléguées à des rôles secondaires de braquage de banque. Un savant fou doit quand même financer ses plans de conquête du monde, non?

Le film

Ce film se veut une critique, en même temps qu'une satire du merveilleux monde des médias. L'importance que se donnent les journalistes et commentateurs se trouve bien amoindrie lorsqu'ils sont tous kidnappés. Que vont faire les journaux et stations de télévision pour pallier à cette catastrophe sans précédent? Les résultats sont hilarants, mais aussi tellement vrais. En fait, je ne peux m'empêcher de faire un lien entre ce film et la récente grève au Journal de Montréal. Beaucoup de gens avaient alors prétendu que la qualité du Journal s'était maintenue pendant la gréve, ce qui est peu flatteur autant pour les grévistes que les "scabs", mais malheureusement trop vrai! John Astin, qui incarne sous déguisement un clone des Jerry Springer et autres Geraldo de l'époque (le film fut tourné en 1990), devient la voix d'une Amérique qui se reconnaît plus dans la foire d'empoigne que l'information rationnelle.

Tout y passe, du Home Shopping Network qui sert à laver le cerveau des représentants des médias, jusqu'aux remplacements trouvés pour ces mêmes médias!

Le DVD

Sous étiquette Twentieth Century-Fox, ce film offre peu de choses en matière d'extras. Deux pistes sonores, anglaise et espagnole, avec sous-titres assortis, des bandes-annonces pour quelques vieux films, et c'est tout. Le format d'image est plein écran (1.33:1), tel que tourné originalement.

Conclusion

Si vous aimez la satire assortie de critique sociale, ce film est pour vous. En fait, ce film acquiert une véritable patine de film d'horreur, quand on analyse les courants médiatiques qui sévissent de nos jours. Vieux de 21 ans, ce film demeure toujours autant d'actualité, malgré son amusant déguisement de film de série B.

 

 

Pour en savoir plus : http://killertomatoes.com/main.asp

 

NDLR : Mario Landerman possède une vidéothèque des plus éclectiques, où les grands films muets des débuts du cinéma côtoient les blockbusters et les films de série B. Une collection des plus diversifiées, où il puise la matière de ces critiques de DVD.

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés