25 juillet 2007 par Royal du Perron


*** ½

L’action se déroule en 1970, autour de Anna (Nina Kervel) une fillette de neuf ans, issue d’une famille aisée qui passe son temps entre Paris et Bordeaux. Ses parents Marie et Fernando (Julie Depardieu et Stefano Accorsi) lorgne du côté du communisme.  En certains milieux, les mots franquistes et communisme sont interdits. L’arrestation et la mort d’un oncle espagnol ainsi qu’un voyage au Chili viendra tout chambarder et mettra en opposition deux systèmes politiques fort différents, provoquant un changement de statut, pour ne pas dire une droppe sociale considérable.  Un long combat contre l’impérialisme s’installe en sourdine, rappelant presque les discours-fleuve du leader maximo.

En perdant peu à peu ses privilèges, Anna sera en étroite opposition avec ses parents et leurs «complices» mais les grands-parents (Olivier Perrier et Martine Chevalier), propriétaires d’un domaine viticole dans la région bordelaise n’arriveront pas à calmer les angoisses d’une Anna en constante rébellion.  L’éveil des sens et le climat trouble qui l’enrobe sont aussi  abordés quand Anna et une copine de son âge verront furtivement la nudité de Fernando à la sortie du bain.

Le film de Julie Gavras a le mérite de bien cerner son sujet et aussi celui d’identifier une époque pas si lointaine qu’on a vite voulu oublier. La distribution des rôles est exemplaire et la direction d’acteurs d’une grande efficacité. Nina Kervel, Julie Depardieu et Stefano Accorsi ne jouent pas leurs personnages, ils sont Anna, Marie et Fernando.  François, le jeune frère d’Anna est interprété par Benjamin Feuillet, un jeune enfant candide qu’on n’a pas fini de voir au cinéma. 

Par ailleurs, si la caméra qui s’attarde souvent et longuement sur Anna peut paraître complaisante à certains moments, le film a le mérite de parler beaucoup dans le non-dit.  Un simple regard suffit parfois à rendre une phrase de 30 mots parfaitement inutile.

La structure du film est solide et l’histoire, d’après le roman éponyme de Domitilla Calamai, est racontée dans une montée dramatique fort habile. Avec ce premier long métrage, Julie Gavras ajoute un prénom à son nom déjà célèbre.

En salles depuis le 27 juillet 2007

Pour en savoir plus : http://www.lafauteafidel-lefilm.com/


Julie Gavras


Nina Kervel


Nina Kervel et Benjamin Feuillet


Nina Kervel et Julie Depardieu

Stefano Accorsi, Benjamin Feuillet, Nina Kervel et Julie Depardieu

Photos Equinoxe Films