Sébastien Dion
Mercredi, 25 février 2009
par Royal du Perron

Gin tonic et concombre

Gin tonic et concombre : Rafraîchissant

 

« À trente-deux ans, Marine Vandale attend encore le grand amour. Celui qui décoiffe, qui jette par terre, qui fait peur et qui rend fou. "C'est pas en passant tout son temps avec trois gars que tu vas le trouver, en tout cas!" lui répète sa mère. C'est que Marine, son ex Laurent, son coloc Jeff et leur meilleur ami Julien sont inséparables. Ensemble, ils tâchent de naviguer dans les eaux troubles de la trentaine, de devenir de vrais adultes et d'apprivoiser l'amour. Mais ce qui semblait un jeu d'enfants autrefois l'est de moins en moins, et les gaffes d'aujourd'hui n'ont plus la légèreté de celles de leurs vingt ans. Pourtant, ils continuent d'espérer, chacun à sa manière. Et de rencontre en rencontre, d'homme en homme, au travers de mille situations qu'elle décrit comme étant du « véritable théâtre d'été », Marine persiste à croire qu'un jour elle prouvera à sa mère que contre l'amour on ne peut rien faire.»


C’est ainsi que l’éditeur signe le quatrième de couverture du deuxième roman de Rafaële Germain, chroniqueuse à l’émission Je l’ai vu à la radio à la première chaîne de Radio-Canada et au quotidien La Presse.


Dans ce livre, la romancière adopte un style 21e siècle. Au goût du jour, les personnages communiquent entre eux par courriel et quand ils se rencontrent, ils tiennent des propos innovateurs, souvent peu flatteurs pour leur égo.  Quand la quête de l’amour devient recherche constante, rien d’autre ne compte. Rafraîchissant.


J’ai hâte de voir au cinéma le premier roman de cette auteure, Soutien-gorge rose et veston noir paru il y a cinq ans. 


Gin Tonic et concombre, Rafaële Germain, Libre Expression, 2008, 528 p.

Pour en savoir plus : http://www.edlibreexpression.com/
pagecat.asp?annee=2008&codecat=cg&no=4&saison=Printemps&page=24