Mardi, 9 décembre 2008
par Mario Landerman

Couverture

Histoire populaire du Québec, 1960 à 1970
Le Québec moderne en marche

Le Salon du livre de Montréal regorgeait de bouquins pour tous les goûts.  Et les passionnés d’histoire n’étaient pas oubliés dans le lot!  La preuve, le livre dont je vais vous parler aujourd’hui.


Histoire populaire du Québec est une série de livres sur l’histoire en cinq tomes à date (un sixième est en préparation), écrits par Jacques Lacoursière.


Ce dernier, excellent vulgarisateur et recherchiste, de même qu’historien, est un des facteurs déterminant la raison pour laquelle de plus en plus de Québécois se découvrent (ou se redécouvrent) une passion pour l’histoire de leur pays. L’auteur a aussi collaboré notamment avec Gilles Carle sur la série télé Épopée en Amérique : une histoire populaire du Québec, qu’il a animée.


Je me souviens encore de mes manuels scolaires sur l’histoire du Québec, livres hautement pédagogiques et ennuyeux, s’il en était.  Mais malgré cela, un excellent professeur a fait en sorte que la plupart des élèves ont aimé la matière enseignée.  Pourquoi?  Parce qu’il était un très bon vulgarisateur, et ne s’embarrassait pas de grandes envolées oratoires sur un point ou l’autre de l’histoire du Québec.  (Je profite de cet article d’ailleurs pour lui rendre hommage.  M. André Ward, où que vous soyez, je vous salue.  Votre enseignement a porté fruits.)


Jacques Lacoursière s’inscrit dans la même lignée que mon prof.  Ses livres se lisent comme une saga, et particulièrement ce dernier tome, qui traite d’une des périodes les plus turbulentes d’un Québec qui se cherche...et se trouve enfin.  L’auteur y pourfend de nombreux mythes que bien des gens conservaient au sujet de cette époque, notamment au niveau de l’église et de l’indépendance du Québec.


Saviez-vous que l’idée d’indépendance n’est pas l’apanage exclusif du Parti québécois, mais que d’autres y ont pensé avant René Lévesque et Pierre Bourgault?  Ou encore, que l’église québécoise, laquelle dépoussiérait ses soutanes pour entrer enfin dans le monde moderne, a parfois été en conflit avec les décisions pas toujours infaillibles venant du Vatican?   Saviez-vous que la répression excercée lors de la crise d’octobre ’70 a laissé des traces dans l’imaginaire collectif du peuple québécois ? Les réponses, étonnantes, se trouvent dans le livre.


Ce bouquin vous rendra l’histoire du Québec aussi excitante qu’un roman de J.K. Rowling, et je pèse mes mots.  Si, après avoir lu ce livre, vous ne devenez pas accro à l’histoire, c’est peine perdue; vous n’y serez jamais intéressé.  Mais Jacques Lacoursière ne manquera pas de lecteurs pour accueillir son sixième tome!

 

 

 

Histoire populaire du Québec 1960-1970
par Jacques Lacoursière

Éditions Septentrion
460 pages, illustré

29.00$

 

Vidéo : Mario Landerman