Mario Landerman
Lundi, 27 juin 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

La Servante de Lucifer

La Servante de Lucifer : un enfer technologique, un paradis pour les lecteurs

 

Yoko Tsuno, cette charmante japonaise en papier de Roger Leloup, fêtait ses 40 ans en 2010.  Pour souligner cet anniversaire, le bédéiste fait un retour aux sources avec ce 25e album, La Servante de Lucifer.


Yoko arrive en Écosse, avec sa nouvelle amie Émilia, rencontrée dans l’album précédent (Le Septième code), pour y retrouver une vieille amie, Cécilia (Volume 12 : La Proie et l’ombre).  Les trois femmes partent à la solution d’un mystère dans une cave sur la propriété de cette dernière.  Une femme étrange, sans vie, à la peau bleue, y repose depuis des siècles, en bon état de conservation.  Qui est-elle?  Yoko, qui a sa petite idée là-dessus, fera appel à des amis très lointains pour élucider le mystère…


Clin d’œil au premier volume de la série, Le Trio de l’étrange, on y retrouve les Vinéens, ces extra-terrestres humanoïdes à la peau bleue.  Mais la famille étendue, tant chez Yoko que chez les Vinéens, nous font réaliser qu’en 40 ans, bien des choses sont arrivées dans cet univers de BD particulier.  Dans ce dernier livre, on trouve quelques nouvelles additions qui promettent de nouvelles aventures…pour peu que l’auteur puisse continuer à les réaliser.


Le créateur de Yoko Tsuno, Roger Leloup, aura 78 ans.  Bien qu’il puisse continuer encore quelques années à relater les aventures de son héroïne, il peut aussi prendre une retraite des plus méritées.  Je ne le souhaite pas.  Mais la possibilité demeure. Sans compter que l'auteur travaille aussi à deux romans d'une trilogie dont le premier tome, Le Pic des ténèbres, date déjà de 1990.


La lecture de cette aventure fut un plaisir pour moi, en particulier de revoir les habitants de la lointaine planète Vinéa, dont la dernière apparition remontait à l’album 21, La Porte des âmes.  Ce dernier laissait beaucoup à désirer, et en faisait à mon avis le moins bon des volumes de la série, surtout pour la caractérisation manquée de certains personnages.  Roger Leloup a heureusement corrigé le tir avec cette aventure.


Ce livre demeure une lecture de choix pour lecteurs de tous âges.  La qualité du français y est excellente, ce qui ne nuit certes pas. Et, dans l’ensemble, les aventures de cette héroïne hors du commun demeurent toujours aussi intéressantes.  Qu’elles se passent sur Terre, sur Vinéa, ou encore dans le temps, Leloup tisse une toile scientifique assez crédible pour qu’on puisse, l’espace d’un album, suspendre notre scepticisme.


À noter que l'album existe aussi en édition de luxe, grand format, avec dossiers crayonnés, similaire à La Frontière de la vie, dont nous avons parlé ici.

La Servante de Lucifer


Yoko Tsuno 25 La Servante de Lucifer, Éditions Dupuis, 2010, 48 p.


Pour en savoir plus : www.yokotsuno.com
Article de ZoneCulture sur La Frontière de la vie

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés