12 juin, 2006 

Éternelle diva

par Royal du Perron

Dans les années '40, la radio est le coeur battant de l'industrie musicale. C'est l'époque glorieuse des Big Bands de Tommy Dorsey, Benny Goodman et Glenn Miller. Ceux qui ont l'étoffe des plus grands se hissent au sommet. Les Vera Lynn, Frank Sinatra et Perry Como émerveillent les auditeurs. Et parmi ceux-là, à 23 ans, se classe une diva de chez nous, la grande Alys Robi.

Tiré d'émissions radiophoniques de la Canadian Broadcasting Corporation à Toronto, le disque, sous la direction musicale de Lucio Agostini, offre un choix judicieux de chansons parmi lesquelles :

I'll Be Seeing You

Chica Chica Boom Chic

Good Night Wherever You Are

La diva chante en français un « J'attendrai » remarquable mais elle excelle aussi dans les chansons latines qui l'ont fait comparer à Carmen Miranda : Brazil , Guadalajara, Palabras de Mujer (Paroles de femme).

Que de beauté, de grâce et de talent ! Ce disque est un inestimable document d'archives. On a eu raison de conserver au montage les présentations de l'animateur. Ses interventions restituent de belle façon un passé par ailleurs révolu.

Quand ces émissions ont été diffusées en direct à la CBC (1946), j'avais deux ans. Il me semble qu'Alys Robi fait partie de mon univers : ses chansons ont bercé mon enfance, alimenté des souvenirs et elles restent gravées dans la mémoire.

Et comme chacun sait, les diamants sont éternels.

Alys Robi - Diva

Gala Records

Gal - 101

Pour en savoir plus: http://www.galarecords.ca/