Mario Landerman
Vendredi, 8 mai 2009
par Mario Landerman
 

Beatles Story

Beatles Story : C’est très bien, mais...


Hier soir avait lieu la première de Beatles Story au Corona.  Ce spectacle retrace les grandes lignes de l’histoire musicale du légendaire quatuor britannique.  De leurs débuts au club The Cavern à Liverpool, jusqu’à leur séparation en 1970.


Beatles Story s’inscrit dans la lignée des spectacles-hommage à la Musical Box, Elvis Story ou encore Abba Revival

Paul McCartney
John Lennon

Produit par Luc Laperrière et mis en scène par Mouffe, la muse de Robert CharleboisBeatles Story met en vedette quatre québécois ayant une solide expérience dans le domaine musical.  John Oriettas, Ricardo Branchini, Jean-François Cyr et Ted Doyle personnifient respectivement Paul McCartney, John Lennon, George Harrison et Ringo Starr.  Bien que leur interprétation soit convaincante, les quatre musiciens-chanteurs sont desservis par divers problèmes.

Je voudrais d’abord répondre à un échange de critiques que j’ai surpris au vol à la fin du spectacle, voulant que les quatre chanteurs n’aient pas la même voix que les Beatles.   C’est vrai, mais l’énergie qui se dégage de ce facsimilé vaut bien les originaux.  Pour ceux qui ne sont pas contents, bonne chance de ressusciter John Lennon et George Harrison, et reformer les Fab Four!

Beatles StoryCalimero
Ringo Starr (batterie) et Calimero : séparés à la naissance?


Ma critique personnelle va plutôt dans une autre direction, le maquillage.  Un détail qui m’a agacé une partie de la soirée est la perruque de Ted Doyle, qui donnait à sa tête l’air d’un œuf.  De là à faire une comparaison avec Calimero, le poussin des dessins animés, il n’y a qu’un pas.  Mais la palme du maquillage raté revient à Jean-François Cyr en finale, qui personnifie un George Harrison auquel on aurait appliqué une fausse barbe d’opérette, rendant du même coup le musicien ridicule et peu crédible.  Ce qui est ahurissant surtout, c’est de voir la qualité de certains maquillages comparativement à d’autres complètement ratés.  On le voit en finale lorsqu’on compare John Lennon et George Harrison.  Même si Ricardo Branchini n’a pas la stature de John Lennon, ses maquillages étaient réussis.

George Harrison
Le look plutôt étrange de George Harrison en finale...

John Lennon
...à comparer à celui de John Lennon, plus réussi


Certains des costumes étaient très réussis, et ils manquaient certains détails à d’autres. Je pense aux costumes de Sgt. Pepper, entre autres, où les pantalons assortis étaient manquants.

George Harrison Sgt. PepperRingo StarrPaul McCartney


Quant au côté musical, les quatre chanteurs et musiciens en ont donné pour leur argent à un public venu là pour se laisser bercer par la nostalgie.  Beaucoup des grands succès des Beatles furent interprétés, et l’énergie dont je parlais plus tôt était particulièrement manifeste lors des chansons rock du quatuor.


Un spectacle qui, malgré ses quelques accrocs, a laissé un sourire ravi au public, qui en a redemandé.


Beatles Story est en représentation jusqu’au 23 mai au Théâtre Corona.


Pour en savoir plus : http://www.admission.com/html/artist.htmI?l=EN&artist=BEATLES+STORY

 


Photos : Mario Landerman

©2009, zoneculture.com--Tous droits réservés