Sébastien Dion
Mercredi, 29 octobre 2008
par Royal du Perron

Clairette

Clairette : 1919-2008



Clairette, une grande artiste au grand cœur, chanteuse et comédienne accomplie, s’est éteinte hier soir dans un centre hospitalier de ville d’Anjou. 


La plupart de nos grands artistes, les Charlebois, Castel, Dufresne, Dubois, ont débuté à sa boîte à chanson de la rue de la Montagne, haut lieu de la culture que je fréquentais occasionnellement car il y avait là une ambiance extraordinaire.


Clairette a reçu le titre de Chevalier de l’Ordre du Québec, en 2002. Voici des extraits de la courte biographie de l’artiste que le Ministère du Conseil exécutif a publiée alors :


«Née à Marseille, Claire Oddera se fait connaître comme comédienne en 1939 dans le film de Marcel Pagnol La fille du puisatier. Elle y joue aux côtés de Fernandel, qui lui suggère de prendre le nom de scène de Clairette. Elle tournera ensuite dans les films Manouche, La bonne étoile et Sérénade aux nuages.


Au début des années 1940, elle fait de la radio à Marseille comme comédienne et chanteuse. Elle effectue ensuite une tournée européenne dans la revue De Montmartre à La Cannebière, puis elle débute à Paris, en 1947, dans l'opérette Mam'zelle printemps. C'est en Suisse, où elle est en tournée en 1948, qu'elle retrouve Georges Guétary. Ce dernier, qui prépare une grande tournée au Canada, lui propose de faire partie de son spectacle.
Claire Oddera arrive donc à Montréal le 16 janvier 1949 avec la troupe de Guétary. De 1949 à 1955, elle reviendra régulièrement au Québec; on la voit dans divers cabarets et aussi en tournée. De 1951 à 1954, elle tiendra l'affiche à New York plusieurs semaines par année au Bal Tabarin.


Elle fréquente les plus grands


En 1956, elle décide de s'installer au Québec. Sa popularité grandissante lui permet de créer sa propre boîte à chansons, La boîte à Clairette, qui naît en mai 1959, rue de la Montagne. Pendant 12 ans, elle sera l'âme de cette petite boîte qui verra les débuts de la plupart des grands noms de la chanson québécoise d'aujourd'hui. Elle y met tout son cour, ne compte ni le temps ni l'énergie. La boîte à Clairette devient ainsi le cour de la chanson à Montréal; on sait que Jacques Brel et Yves Montand en avaient fait leur rendez-vous montréalais.


Une artiste de la télévision


Au petit écran, on a pu la voir comme comédienne dans les téléromans Au pied de la pente douce et Les Berger et comme animatrice de l'émission Un air d'accordéon
Dès son arrivée au Québec, Clairette a su reconnaître le talent québécois et cette reconnaissance n’a jamais été démentie, comme en fait foi cette entrevue accordée à ZoneCulture lors d’un hommage par le Maire de Montréal aux doyens de l’Union des artistes, en octobre 2006 :

 

 

Clairette est allée rejoindre ses amis, Sylvain Lelièvre, Yves Montand, Georges Guétary et combien d’autres... Elle est montée sur scène une dernière fois le 7 juin dernier alors qu’elle a interprété Un enfant de Jacques Brel, à la demande de son ami Roger Sylvain.

 

La dépouille  sera exposée les samedis et dimanches, 1er et 2 novembre de 14h à 21h au Salon Alfred Dallaire – Mémoria, 4231 boul. St-Laurent, angle Rachel à Montréal. Présidées par Son Éminence le Cardinal Jean-Claude Turcotte, les funérailles auront lieu le lundi 3 novembre à 13h, en la Cathédrale Marie-Reine-du- Monde de Montréal, boul. René-Lévesque ouest, angle Mansfield.

 


ZoneCulture offre ses condoléances à sa sœur et le conjoint de celle-ci, les chanteurs Danielle Oddera et Roberto Medile ainsi qu’aux proches amis de cette artiste au grand cœur.

 


Photos exclusives : Roland de Québec


Photos : Mario Landerman  Roland de Québec, Paul-André Desmarais
Vidéos : Mario Landerman