Royal du Perron
Lundi, 23 mai 2011
par Royal du Perron

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

La Bohème : idéal pour les néophytes


C’est avec en présentant La Bohème de Giocomo Puccini que l’Opéra de Montréal clôture sa saison 2010-11.  L’opéra en quatre actes, dont le livret est signé Luigi Illica et Giuseppe Giacosa, a été créé à Turin en 1896.


L’action se déroule à Paris. «C’est la veille de Noël, il fait froid, Marcello peint, Rodolfo écrit. Pour un peu de chaleur, Rodolfo brûle son œuvre – Au Café Momus Rodolfo présente Mimi à ses amis quand arrive Musetta, l’ex-maîtresse de Marcello actuellement en ménage avec le riche Alcindoro – Rodolfo et Marcello essaient de travailler : le premier pense à Mimi, le second à Musetta.» L’amour, toujours l’amour.


Avec quelques rares variantes, un  seul décor représente, une mansarde, Momus, un grand café parisien (notre vidéo) et une place publique.


Si La Bohème n’est pas l’opéra le plus flamboyant de Puccini, elle en possède néanmoins des qualités indéniables. Par exemple, nous bercer longuement comme un long fleuve tranquille. En effet, l’opéra, d’une durée de deux heures et demie, nous emporte doucement dans le rêve d’une époque parisienne révolue. En ce sens, les interprètes, (tous canadiens sauf un mexicain) jouent élégamment, avec une certaine retenue.  La soprano Marianne Fiset défend le rôle de Mimi avec une aisance remarquable Le ténor Antoine Bélanger et le baryton Étienne Dupuis campent respectivement des Rodolfo et Marcello fort crédibles.  Quant à Lara Ciekiwicz, sa Musetta est fort amusante et rigolotte, avec des robes qui lui siéent à ravir.


Les scènes au grand café Momus (notre vidéo) témoignent de la vivacité de l’opéra. Un spectacle captivant, idéal pour les néophytes. On se laisse emporter par la musique de Puccini, magnifiquement interprétée par l’Orchestre Métropolitain sous la direction du Giuseppe Pietraroia. L’ovation debout et l’applaudissement nourris de la salle, en ce soir de première, ont témoigné de la qualité de l’œuvre et du choix judicieux de l’Opéra pour clôturer la présente saison.

 

 


Mise en scène : Alain Gauthier
Décors : Olivier Landreville
Éclairage : Claude Accolas
Chef de chœur : Claude Webster
En italien avec surtitres français et anglais
À la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts jusqu’au 4 juin.
Billetterie : (514) 842-2112


Pour en savoir plus : www.operademontreal.com


Vidéo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés