David Lavallée
Mardi, 23 février 2010
par David Lavallée
 

Marjo et ses hommes Volume 2

Marjo et ses hommes, vol. 2 : le côté tendre d’une rockeuse nationale

Photos : collaboration spéciale de Linda Boucher

 

Marjo présentait récemment à la presse, le second disque d’une série de deux albums. Mis en marché à l’automne dernier, le volume 1 de Marjo et ses hommes, présentait des duos sur des airs davantage Rock & Roll. Un album qui a facilement franchi le cap des 30 000 exemplaires vendus. Voilà donc que Marjo nous présente sa cuvée 2010 : dix autres chansons, accompagnées de dix des plus belles voix masculines du Québec. Il est étonnant de constater à quel point l’artiste a cumulé les succès en carrière solo, suite à son expérience avec le groupe Corbeau dans les années 1970 et qui n’a laissé personne indifférent.

Voilà que la rockeuse nous présente cette fois-ci un album composé essentiellement de ballades maintes fois entendues car ces chansons ont toutes connues d’inoubliables succès radiophoniques et que tous fredonnent encore… Le directeur artistique de la célèbre chanteuse, Pascal Mailloux signe encore une fois avec brio des réaménagements musicaux qui feront les délices des admirateurs de Marjo. Des duos d’une grande beauté composent cet album à la fois tendre, coloré et chaleureux. Indéniablement, on ressent une chanteuse en parfaite harmonie avec elle-même tout en ouvrant son cœur à ses collaborateurs de grand talent.

« Doux », le premier duo du disque interprété par Richard Séguin donne le ton à ces harmonies subtiles et ses arrangements inventifs. Bien qu’écrites et chantées par une femme, certaines des ballades semblent avoir été créées sur mesure pour les hommes de Marjo, notamment, «Chats sauvages», en compagnie de Richard Desjardins, «Y a des matins» dans laquelle se glisse tout naturellement Luc de la Rochelière et  «Lune de novembre», une chanson parfaite pour Kaïn.



L’album présente également des interprétations toutes spéciales, comme «Je sais, je sais» revisitée en version reggae avec Daniel Lavoie ou encore «Tant qu’il y aura des enfants» admirablement bien réussie avec la complicité de Grégory Charles, appuyé par les membres de la chorale d’enfants de l’Académie Lafontaine, sous la direction de David Leblanc. «Bohémienne», interprétée par Mario Pelchat offre un zeste d’exotisme à cet album, alors que Dan Bigras surprend en interprétant «Trop d’amour» avec une Marjo, fragile et forte à la fois…

Grâce à la magie des nouvelles technologies, il est possible d’entendre un tout nouvel enregistrement de Marjo en compagnie du regretté Gerry Boulet dans ce succès de l’album Rendez-vous doux du rocker, «Les yeux du cœur». La dernière pièce de l’album «S’il fallait», est consacrée au duo Marjo avec le seul et unique Gilles Vigneault, une rencontre sous le seau de la douceur et de la tendresse. Une interprétation douce et touchante pour une chanson qui l’est tout autant par sa vérité, son authenticité et sa capacité réelle de rejoindre chacun de nous.

Un album donc qui vient clore cette aventure et qui permet à Marjo de remonter sur les planches en tournée partout à travers le Québec, accompagné la majeure partie du temps de plusieurs de ses hommes qui ont eu l’honneur et le bonheur de partager ce moment unique dans la carrière artistique de la chanteuse.

Un million d’albums vendus en carrière

Après avoir présenté ces deux albums de duos, Marjo franchit maintenant un cap que peu d’artistes québécois ont atteint à ce jour : un million d’albums vendus en carrière. Avec dans ses bagages, 12 albums, 13 prix Félixet un prix Génie, Marjo occupe un place à part dans notre paysage musical. À l’instar de la mode du téléchargement illégal de la musique qui fait mal à une industrie musicale qui tente de survive, les admirateurs de Marjo peuvent avoir le mérite de bien supporter leur idole en se procurant les albums et non en les piratant, privant l’industrie musicale d’un revenu essentiel à la production d’éventuels albums.

Marjo aura la chance se fouler les planches du Centre Bell le 26 mars prochain avec une panoplie d’artistes invités, dont le retour sur scène du légendaire Corbeau, un événement unique et qui restera certainement gravé dans la mémoire des nostalgiques de la formation musicale très populaire dans les années 1970.

 

Pour en savoir plus : www.marjomusique.com

 

Photos : Linda Boucher

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés