Sébastien Dion
Mercredi, 18 février 2009
par Mario Landerman

Pierrette est enchantée

Pierrette est enchantée : L’enchanteresse récidive

Récemment, plusieurs membres de la colonie artistique sont allés applaudir Pierrette Robitaille à la Compagnie Jean-Duceppe, dans une version améliorée de son «one woman show», Pierrette est enchantée.

Mon collègue Royal du Perron avait fait une critique du spectacle lors de sa création à l’été 2007.  Que doit-on s’attendre de la mouture 2009?

Pierrette est enchantée

On ne change pas une formule gagnante et ça, Pierrette l’a compris d’emblée.  À peine quelques déplacements de numéros, et de petits ajouts ou retraits.  Bref, juste ce qu’il faut pour peaufiner davantage un spectacle déjà bien ficelé.  Elle s’en donne à coeur joie, en empruntant des chansons à Dalida, Robert Charlebois, Clémence DesRochers, Luc Plamondon ou Michel Pagliaro.

Parmi les changements, on se doit de noter l’hilarante présentation du début, au moyen de cartons.  Disons-le tout de suite.  Pierrette est sans doute une bonne chanteuse, mais la comédienne n’est jamais loin!  On le voit bien dans un de ses numéros les plus touchants, celui de l’Alzheimer.  Elle se livre sans retenue, et on ne peut que l’aimer davantage pour cela.

Pierrette est enchantée

Sur scène, Pierrette est accompagnée de deux musiciens, Jean-Fernand Girard, à la direction musicale, aux arrangements et au piano, et Jean-François Valade, à la contrebasse et à la basse électrique. La profonde complicité que partage Pierrette avec ses deux comparses est évidente tout au long du spectacle.

Cependant, je ne saurais faire une critique, aussi positive soit-elle, de Pierrette est enchantée sans parler de la grande générosité de l’artiste.  Qualité omniprésente dans chacun de ses numéros, et qu’elle réussit à faire passer avec brio au spectateur.  Nul doute que la soirée du 11 février, au profit de la Maison Plein Coeur, fut un succès!

On sort du spectacle avec un sentiment intense de bonne humeur, et une bouffée de tendresse à l’endroit de celle qui nous a mis dans cet état!

Pierrette est enchantée, jusqu’au 21 février au théâtre Jean Duceppe de la Place des Arts.


Avec Pierrette Robitaille.  Arrangements et piano : Jean-Fernand Girard.  Basse et contrebasse : Jean-François Valade.  Décor et costumes : Pierrette Robitaille.  Éclairages : Michel Beaulieu.  En collaboration avec les Productions Pirouette. 

Photos : Pierre Séguin