Royal du Perron
Lundi, 14 décembre 2009
par Royal du Perron
 

Maxime Landry Vox Pop

Le Vox Pop de Maxime Landry : dans la cour des grands


L’album très attendu devient disque d’or quelques jours après sa sortie. Un tantinet mélancolique, le disque contient de bien belles chansons dont Ne t’en va pas de Lynda Lemay que Maxime Landry avait chanté d’émouvante façon lors de sa première mise en danger. L’interprétation du jeune chanteur avait tellement impressionné l’auteure-compositeure-interprète qu’elle lui a aussitôt pondu Cache-cache, une autre chanson bouleversante, la première de l’album. Le texte fait référence au grand vide que vit l’artiste suite au suicide de son père. Cache-cache tourne maintenant à la radio. Impossible d’écouter cette chanson sans être profondément touché.


L’album contient aussi la chanson Si Dieu existe de Claude Dubois, que l’artiste avait chanté en direct lors de la grande finale de Star Académie, une interprétation magistrale qui a fait vibrer tout le Québec.

Maxime Landry


Michel Rivard signe trois chansons de l’album : Ce sera le printemps pour tout le monde, composé en atelier avec les académiciens et chanté par eux, Paulo et Chez nous avant la nuit, deux nouveaux textes écrits spécialement pour le jeune chanteur, le road song faisant valoir les capacités vocales de l’artiste. Parmi les autres chansons : Fuir le bonheur avant qu’il ne se sauve, une beau texte de Serge Gainsbourg, interprété en duo avec Sophie Vaillancourt, Le petit garçon de Jean-Loup Dabadie, que Maxime avait chanté en audition, Chanson d’innocence (The Sound of Silence de Simon & Garfunkel) adaptée par Didier Barbelivien et originalement interprétée par Gérard Lenorman, un texte qui lui va à ravir, ainsi que L’envie de Jean-Jacques Goldman, popularisée par Johnny Hallyday.


Une bonne prestance, une interprétation intelligente, une voix juste, sans effet inutile, voilà ce qui caractérise le chanteur.  Aussi, sa capacité de frayer avec les médias avec un instinct sûr, mêlé de modestie, de respect et de courtoisie suscite l’admiration. Maxime Landry a tous les attributs d’un gagnant. Un rien à corriger, peut-être, dans la diction («Tout pestit – tout pestit !») rendra son français international tout comme Céline a su le faire rapidement en début de carrière.  Maxime Landry a confié à Pénélope McQuade dimanche que ses racines beauceronnes sont très proches du country. Ce style ira bien au jeune homme qui a la virilité d’un Johnny Cash. Michel Rivard croit que Maxime a le talent d’écrire ses propres chansons. Et Marc Déry, qui voit le musicien en lui, l’estime capable un jour de mixer et réaliser!


Faire passer l’émotion


Vox Pop est un petit bijou de disque. Maxime Landry a la qualité extrêmement rare de faire passer l’émotion, à l’instar de Ginette Reno, pour citer un exemple éloquent.

Maxime Landry et un fan


(Maxime est) «une force de la nature qui n’a pas peur d’être fragile. Il se sait assez puissant pour ne pas craindre d’être vulnérable.» évalue Stéphane Laporte. Il faut dire que Maxime Landry n’en est pas à ses premières armes : c’est sa première lancée professionnelle mais on constate qu’il a suivi des cours, il chante d’ailleurs en public depuis dix ans. Dans les galas du dimanche, on l’a vu chanter magnifiquement bien avec Bryan Adams, James Taylor, Céline Dion... Ne sommes-nous pas ici dans la cour des grands ? Isabelle Boulay ne tarit pas d’éloges à son sujet. «En écoutant Cache-cache, j’ai pleuré comme un enfant, confie René Angélil. T’es bon pas à peu près!» ajoute-t-il avec admiration.


À mes yeux, une étoile est née. Pour Maxime Landry, tous les espoirs, tous les rêves, tous les idéaux sont permis.

Maxime Landry


Vox Pop de Maxime Landry, Productions J, PJCD – 2333, Distribution Sélect, en vente chez tous les disquaires.

 


Pour en savoir plus :  www.maximelandry.ca


Photos : Roland de Québec

©2009, zoneculture.com--Tous droits réservés