Royal du Perron
Vendredi, 18 décembre 2009
par Royal du Perron
 

Paix sur la terre

Paix sur Terre !

Nous connaissons la différence entre religion et spiritualité. La religion étant composée d’un ensemble de dogmes définissant le rapport de l’homme avec le sacré (1).  La spiritualité se définit comme ce qui concerne le spiritualisme, la vie spirituelle (2).  André Malraux a dit : «Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas» (3).  Il me semble que depuis le début du troisième millénaire et même davantage, les personnalités publiques, qu’elles soient auteurs, chercheurs, professeurs, ne se sont jamais autant questionnées publiquement sur les raisons d’être, voire les méfaits causés par les religions.  ZoneCulture s’intéresse de près à ce phénomène. D’ailleurs en 1963, au cœur d’un grave problème de conscience, une brève consultation en psychiatrie m’a permis de briser sans heurt le joug qui me liait à la religion catholique romaine. Un moment capital de ma vie dont je ferai le récit dans un autre contexte.


Preuve que les religions étouffent la société, désormais, ça et là, on se réclame d’un état laïc. Avec la montée fulgurante de l’immigration, notre société n’est pas à l’abri des intégristes de tout acabit.  Il y en a même chez nos Québécois de souche. De plus en plus de gens, partout au Québec s’insurgent contre le pouvoir éhonté de la religion catholique encore présente ici. «Pas morte mais pas forte», diront certains.  Encore assez pour célébrer des funérailles dans une église par pur respect des convenances.


Très bientôt, dans le brouhaha des réveillons bien arrosés, tinteront les cloches de nos églises pour signifier la naissance de Jésus, celui-là même qui, devenu adulte, a dit : « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie.»


Absoudre, camoufler, soustraire à la justice en dépêchant à Rome les prêtres et les évêques pédophiles, a démobilisé bon nombre de fidèles. Aujourd'hui, quelques membres du clergé jugés coupables démissionnent; cela sera-t-il suffisant pour ébranler les colonnes du Temple? Certainement pas, tant que la caution morale, Benoît XVI, restera en poste. À constater ce qui se passe dans les officines vaticanes, les palais cardinalices, les grands archevêchés, on est en droit de se questionner. Quand on pénètre dans une église, une basilique, une cathédrale, où émerge dans les volutes d’encens la figure du Malin, où flotte dans l’éclairage bleuté des cierges, la lueur du mensonge, on se demande si le véritable enseignement de Jésus n’a pas été occulté par ceux-là même chargés de le propager aux fidèles de la Terre.


Quand on regarde lucidement ce qui se passe dans le monde, sur tous les continents, on constate que les religions anéantissent l’humanité. Noël est une tradition au Québec, sachons en garder ce qu’il y a de meilleur: un esprit de paix, d’amour et de partage. Ce ne sont pas les religions mais les hommes, un à un, qui sauveront la planète. Paix à ceux-là, paix aux hommes de bonne volonté.


À nos lecteurs et partenaires, au nom de l’équipe de ZoneCulture, nos vœux de santé, bonheur, prospérité.  Et le cosmos à la fin de vos jours!


1 et 2 : Petit Larousse illustré
3 : infologisme.com

 

 

©2009, zoneculture.com--Tous droits réservés