Olivier Vakili
Vendredi, 5 mars 2010
par Olivier Vakili
 

Affiche

Pleins feux sur Sensation Mode : entrevue avec Chantal Durivage


(Paris) Lors de la dernière Semaine de la mode à Paris, du 23 au 26 janvier 2010, j’eus l’occasion de m’entretenir avec Chantal Durivage, la co-présidente de Sensation Mode, producteur d’événements mode à saveur distincte.


ZoneCulture : Depuis combien d’années votre organisme existe-t-il?


Chantal Durivage : Sensation Mode fête cette année ses 10 ans d'existence!


ZC : Quel est son rôle ?


CD : Sensation Mode produit et réalise des événements mode majeurs à caractère unique dont le Festival Mode et Design (à Montréal et Toronto) et la Semaine de la Mode de Montréal. À la fois l'origine montréalaise et le rayonnement international de l'entreprise sont reconnus. Sensation Mode a su séduire divers marchés grâce à ses concepts d’avant-garde présentés à Ottawa, Toronto, New York, Londres, Paris, Berlin et Tokyo. Dans la poursuite de ses rêves et dans la pratique de ses affaires, Sensation Mode aspire à positionner les créateurs leading design dans l’univers international de la mode et ce, par le biais de ses diverses réalisations.


ZC : Et quel est votre rôle à vous?


CD : Co-fondatrice de l'organisation (avec Jean-François Daviau) mon rôle est de développer à la fois de nouvelles réalisations mais également d'évaluer et de développer de nouveaux marchés en vue d'actions commerciales et promotionnelles futures. J'agis également à titre de guide créatif , dirigeant ainsi les équipes de conception artistique au sein de nos diverses réalisations.

Furi Design
Furi Design, la modernité dans la simplicité


ZC : Comment aidez-vous les créateurs à se développer au Canada


CD : Dans le cadre de la Semaine de Mode de Montréal, nous accueillons plus de 15 000 acheteurs et médias provenant des quatre coins du monde. Une série de rendez-vous d'affaires sont orchestrés par Sensation Mode. En effet, plus de 1,000 rendez-vous ciblés sont organisés entre acheteurs et créateurs, aussi entre médias et créateurs. Une promotion nationale ainsi que des relations de presse nationales et internationales sont développées afin de maximiser la visibilité des créateurs présents. La niche leading design que propose la SMM répond à un besoin spécifique du marché et les différents acteurs qui y circulent savent y trouver leur compte. La SMM propose aux créateurs une ouverture sur le marché canadien, nord-américain ainsi qu'à un marché international ciblé. Forte de son expertise, Sensation Mode possède un réseau inégalé sur le territoire dont peut bénéficier l'ensemble des créateurs participants. Nous agissons également comme porte-parole auprès des différents gouvernements, associations et intervenants divers; nous veillons aux intérêts des créateurs ainsi qu'à ceux de l'ensemble de l'industrie sur le territoire canadien.

Harricana
Harricana, ou la façon stylisée de recycler la fourrure


ZC : Et aussi à l'exportation ?


CD : Afin d'appuyer les créateurs à l'exportation, nous initions divers projets collectifs sur des marchés cibles priorisés par les créateurs. Avec l'appui financier du Gouvernement du Québec, nous permettons à une cinquantaine de créateurs par année de présenter leurs créations sur des marchés extérieurs tels que Paris, Berlin, Tokyo, etc. Nos actions proposent toujours deux pôles, soit un pôle promotionnel (défilé, action médias, etc.) et un pôle commercial (participation à un salon, rendez-vous ciblés, etc.). De plus, nous développons des partenariats avec diverses organisations internationales telle que Who's Next, Tokyo Fashion Week et autres... afin de tisser des liens solides de développement.


ZC : Comment sélectionnez-vous les marques canadienne, désirant participer au Who's Next?


CD : Lors de notre participation de janvier 2010, nous souhaitions consolider les efforts effectués depuis les 4 dernières années sur Paris donc l'un des principaux critères était que le créateur devait en être à plus d'une participation au Salon. De plus, un critère de base pour ce type d'action est la connaissance du créateur à l'exportation afin d'assurer les résultats et la crédibilité de l'action. L'entreprise doit aussi posséder un certain 'rein' financier afin d'assurer la suite de sa démarche. Puis, la liste des créateurs proposée passe ensuite à l'évaluation Who's Next qui possède ses critères de sélection bien précis. Nous avons donc su cumuler une dizaine de créateurs malgré cet important niveau de sélection à percer!

Lucky 7
La marque Lucky 7, très en demande parmi la clientèle branchée.


ZC : Depuis combien d'années participez-vous au Salon de Paris ?


CD : Depuis maintenant trois ans nous avons un partenariat avec Who's Next qui ne cesse de croître et se ficeller. Ce Salon répond aux besoins de nos créateurs et leur philosophie est tout à fait en corrélation avec la nôtre: un mariage parfait pour nous!


ZC : Le marché français est-t-il plus difficile que le marché nord-américain pour les marques que vous représentez?


CD : Je dois avouer que oui. Et en quoi? D'abord il y a le fait géographique; le marché nord-américain, étant à notre porte, facilite le développement: déjà au niveau du transport, cela représente des frais inférieurs que ceux vers l'Europe. Puis, il y a le contexte de libre échange qui existe entre les divers pays d'Amérique du Nord. Aussi, le marché français est grandement saturé donc le produit doit se démarquer et offrir un rapport qualité/prix hautement compétitif, défi auquel nos entreprises répondent bien! Heureusement, la valeur de l'Euro joue actuellement en notre faveur... Il faut ajouter aux divers frais de base la promotion du produit sur le marché. Le défi est grand mais le marché est ouvert à nos produits de niche et à la qualité qu'ils proposent. Le marché français est un incontournable et l'intérêt de nos créateurs pour celui-ci ne se laisse pas abattre par les diverses contraintes; seulement quelques adaptations doivent être apportées aux produits et à leur commercialisation.

Mackage
La marque Mackage, d'Eran Elfassy et Elisa Dohan


ZC : Quelle clientèle le Who's Next apporte-t-il à vos marques?


CD : Nous avons recensé plusieurs acheteurs de boutiques multimarques, des magasins à rayons et des agents distributeurs. Leur provenance est principalement européenne (France, Allemagne...) mais certains Australiens, Japonais et autres ont également visité nos entreprises. De bonnes ententes ont été conclues avec d'importants points de vente et agent distributeur. L'action est concluante.


ZC : Y'a t'il une progression des prises de commandes par rapport à 2009 ?


CD : Nous sommes à compiler les résultats mais aux dire des représentants des marques, la progression est importante.


ZC : Faites-vous d'autres salons en Europe, et à l'Etranger en dehors du Canada ?


CD : Oui, nous travaillons avec Premium à Berlin et sommes passés par Tokyo et individuellement les marques participent à plusieurs salons: Bread & Butter, The Train, Cotery, etc. Chaque marché est très différent. Pour chaque salon, les objectifs diffèrent. Par contre, peu importe le lieu, plus il y a une présence accrue sur un marché, plus les chances de succès sont grandes.


ZC : Concernant Sensation Mode à Montréal, qu'apportez-vous aux marques canadiennes voulant prendre un stand, et défiler ?


CD : Grâce à notre partenariat avec Who's Next et au soutien financier du Gouvernement du Québec, le package proposé aux entreprises est exceptionnel. De plus nous coordonnons l'ensemble de l'opération donc ils sont logés, transportés et chouchoutés du début à la fin sans compter la promotion majorée qui leur est offerte par le biais entre autre du défilé à caractère unique. Bref, la totale!

Soia&Kyo
Les manteaux hord de l'ordinaire de Soia&Kyo


ZC : Et pour les marques françaises désirant conquérir l'Amérique du Nord?


CD : Depuis plus de cinq ans, Sensation Mode travaille de concert avec Ubifrance afin d'appuyer les entreprises françaises à développer le marché canadien. Lors de la dernière édition de la SMM, nous avons accueilli dix marques françaises au Showroom (espace d'exposition de type Showroom annexé à la SMM en vue d'échanges d'affaires) + promotion + défilé. Des rendez-vous d'affaires sont orchestrés par la Mission Économique Française pour chacune des entreprises impliquées. Montréal est une bonne porte d'entrée sur l'Amérique du Nord pour les créateurs puisque les coûts de développement sont moins élevés qu'aux États-Unis et le marché test donne une idée de l'organisation de l'industrie nord-américaine dans ce secteur. De plus, nous sommes à moins d'une heure d'avion de New York et les liens entre les deux villes d'un point de vue mode sont incontestables. Ceci dit, le marché canadien est aussi un marché complexe à percer (comme ils le sont tous!) pour ses raisons propres, alors la tenacité de développement est aussi un ingrédient de base. Plus d'une présence est requise. Nous sommes toujours enchantés de recevoir des marques françaises et d'ailleurs Ubifrance reprendra le programme pour l'édition de septembre de la SMM.


ZC : Quel est le coût de participation en moyenne pour une marque passant par votre organisme pour soit participer à Sensation Mode à Montreal, soit au Who's Next à Paris, nous entendons : kiosque et défilé ?


CD : En moyenne il faut compter entre $5,000 et $20,000 pour une participation à la SMM ou à une mission sur un marché extérieur. Chaque entreprise a ses besoins et exigences ce qui fait varier le coût sans compter les subventions disponibles, les rabais de groupe, etc.


ZC : Accordez-vous des avantages à de jeunes créateurs selon certains critères, comme un coût réduit pour participer à un salon par exemple ?


CD : Nous sommes toujours à trouver des solutions pour les jeunes créateurs. Nous connaissons et comprenons leur situation et notre amour pour la création nous pousse constamment à les appuyer et à trouver des méthodes alternatives de financement ou autres solutions. Mon associé Jean-François Daviau et moi-même, sommes des entrepreneurs créatifs et passionnés; le travail des créateurs est une grande source d'inspiration alors il est important pour nous de les appuyer et de faire croître ce talent et cette relève.


Voilà en quelques questions le portrait de Sensation Mode. Il faut saluer cette entreprise qui ne veut rien de moins que d’offrir une fenêtre globale aux créateurs de mode montréalais.


Pour en savoir plus : http://www.sensationmode.com/site_fr.html

 

Photos : Carole Desheules

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés