Mario Landerman
Mercredi, 21 avril 2010
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

ESLP1

Enquête sur le pire : Le monstre en chacun de nous

 

Cette pièce de Fanny Britt est la nouveauté présentée à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui.  Contrairement à d’autres œuvres de l’auteure, on ressent une gravité omniprésente dans cette histoire d’amour tragique.


Johanne Haberlin incarne Élisabeth Racine, qu’on entendra bien plus nommer sous le sobriquet de « Bébé ».  Angoissée, torturée par une rupture amoureuse, cette animatrice et productrice vit avec le fantôme de sa mère (Josée Deschênes), et les cendres de sa relation amoureuse avec Paul (Steve Laplante), un médecin qui ne pouvait plus supporter une telle instabilité émotionnelle.


Du côté des vivants, on a l’agent d’Élisabeth, Raymond, une bonne composition humoristique de Christian Bégin, lequel ne se prend pas au sérieux dans ce personnage.  Sa façon de (manque un mot ici) initiale suggère le bon vivant, amateur de repas bien arrosés chez Hooters.  Il montrera plus de profondeur au fil de la pièce.  Pour parfaire le quintette, Ileana (Alexia Bürger), une jeune immigrée roumaine, passionnée d’art, qui se révèlera beaucoup plus complexe tout au long de l’histoire.

 

ESLP2ESLP3


Il est fascinant de voir interagir les divers personnages, et découvrir peu à peu les liens qui les unissent.  Le triangle amoureux que nous découvrirons dans Enquête sur le pire conduira « Bébé » à commettre un acte peu glorieux, simplement pour apaiser son égo blessé.


D’ailleurs, difficile d’avoir de la sympathie pour cette dernière, bien qu’elle soit celle à qui le tort a été fait.  Son égocentrisme finit par taper sur les nerfs de tout le monde, acteurs (acteurs ou personnages ?) et public compris.  Cependant, c’est un puissant miroir de notre société, laquelle se préoccupe plus de son « moi » que des autres.

 

ESLP4ESLP5


Encore une fois, la salle du haut (celle salle porte-t-elle un nom? Si oui l’appeler par son nom) du Théâtre d’Aujourd’hui fait merveille avec peu d’espace, pour nous donner une pièce de qualité.  La mise en scène de Geoffrey Gaquère est ingénieuse, et tire parti de l’excellente matière, autant l’espace que les acteurs, mise à sa disposition.


Ne manquez pas cette pièce, en représentation jusqu’au 8 mai.


Enquête sur le pire, de Fanny Britt.  Mise en scène de Geoffrey Gaquère.  Avec Steve Laplante, Josée Deschênes, Christian Bégin, Alexia Bürger et Johanne Haberlin.

 

Pour en savoir plus : http://www.theatredaujourdhui.qc.ca/enquete

 

Photos : Valérie Remise

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés