Mario Landerman
Mercredi, 6 octobre 2010
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

À présent

À présent : Manque d’intimité?


La nouvelle saison de Duceppe ouvre avec  À présent, de Catherine-Anne Toupin.  La compagnie nous offre une pièce inusitée mais percutante sur la vie de couple, comme seuls l’actrice et son metteur en scène (Frédéric Blanchette) savent le faire.


Arrivés dans un nouvel appartement, Alice (Catherine-Anne Toupin) et Benoît (David Savard) tentent de se ressourcer après une période mouvementée.  Leur quiétude retrouvée est bientôt brisée par leurs voisins, une famille pour le moins étrange. 


Le spectateur assiste alors à un duel entre moralité et immoralité, entre conformisme et non-conformisme.  Alice et Benoît se retrouve sur la corde raide, de plus en plus confinés dans leur malaise face à leurs voisins.


On finit, comme dans tout bon thriller, par anticiper la confrontation ultime entre les divers personnages.  Sans dévoiler la finale, disons que les pièces de ce casse-tête ne s’emboîteront pas comme on pourrait le penser…

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Catherine-Anne Toupin livre là un superbe texte qui  rejoint son autre création, L’Envie au panthéon de la jeune dramaturgie québécoise.  Cette auteure, qui décidément a tous les talents, démontre également le registre étendu de son jeu, passant avec une facilité déconcertante de la comédie (Wanabago Blues) au drame.


Nullement en reste, son partner in crime, Frédéric Blanchette signe ici la mise en scène, la dernière d’une longue liste, laquelle comprend entre autres L’ancien quartier, Le paradis à la fin de vos jours et L’espérance de vie des éoliennes.


Catherine-Anne Toupin est accompagnée pour la circonstance de deux jeunes acteurs de talent, en la personne de David Savard et Éric Bernier.  Le premier a récemment incarné un scénariste dans la pièce Champ de Mars, à la Licorne, tandis que le second est bien connu des amateurs de la série télévisée Tout sur moi.  Dans À présent, on les voit personnifier respectivement un mari dont l’horloge biologique est réglée sur son travail, et un jeune homme vivant encore chez ses parents, avec, on le suppose, beaucoup de temps libres.  Ces deux acteurs subiront des transformations tout au long de la pièce, qui nous fera poser la question : Qui est qui, finalement?


L’autre couple, formé de deux comédiens de renom, Monique Miller et François Tassé, joue la carte de l’étrange avec brio, tombant rarement dans la démesure, ce qui contribue autant au malaise des autres personnages, qu’à celui du spectateur.  Monique Miller mène ce couple des plus bizarres avec  un penchant pour la manipulation qui n’est pas sans rappeler son rôle d’Éléanor d’Aquitaine dans Le lion en hiverFrançois Tassé joue le libidineux avec un égal bonheur.  Mais on a parfois l’impression que son personnage licencieux en met trop, ce qui contribue aux rares moments de démesure d’À présent.


Mon seul bémol ira au décor.  Bien qu’intelligemment conçu par Olivier Landreville, on en conçoit facilement l’idée : créer un climat oppressant pour l’évolution des acteurs et cela fonctionne à merveille. Mais en même temps, on ne peut se débarrasser de l’impression de regarder l’action, comme un voyeur, à travers une fenêtre, avec ce que ça comporte d’agacement lorsque l’œil humain est handicapé par des éléments qui obstruent son champ de vision (dans ce cas-ci, le cadre du décor).  Les gens placés trop haut dans le théâtre ressentiront cet effet plus que ceux qui  sont au niveau du décor.  Cela donne, vu de certains sièges, l’impression d’une boîte où évoluent les acteurs, dans l’immensité de la scène du théâtre Jean-Duceppe.  Surélever suffisamment le décor actuel aurait probablement fait merveille pour limiter ce problème, tout en faisant attention de ne pas tomber dans l’erreur inverse.


Malgré ce petit obstacle, les amateurs de pièces à suspense trouveront de quoi se mettre sous la dent avec  la pièce À présent.

 

Jusqu’au 16 octobre, au théâtre Jean-Duceppe de la Place des arts.  Ensuite en tournée dans les villes suivantes :


28 octobre         Dolbeau
30 octobre         Saint-Jérôme


8 novembre       Sainte-Foy
10 novembre     Amos
11 novembre     Val-d’Or
12 novembre     Rouyn-Noranda
20 novembre     Saint-Hyacinthe
23 novembre     Baie-Comeau
24 novembre     Sept-Îles
27 novembre     Valleyfield


3 décembre        Gatineau
4 décembre        Gatineau
7 décembre        Trois-Rivières
10 décembre      Beloeil
11 décembre      Joliette
12 décembre      Terrebonne

À présent, de Catherine-Anne Toupin, avec Éric Bernier, Monique Miller, David Savard et François Tassé et Catherine-Anne Toupin,  mise en scène par Frédéric Blanchette, décor d’Olivier Landreville, costumes de Marc Senécal, éclairages d’André Rioux, accessoires de Patricia Ruel.  Musique d’Yves Morin.

 

Pour en savoir plus : http://www.duceppe.com/pieces/piece.asp?IDordre=1

 

Photos : François Brunelle

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés