Royal du Perron
Lundi, 14 juin 2010
par Royal du Perron

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Belles-Soeurs

Belles-Sœurs : incontournable !


Il fallait quelqu’un d’aussi talentueux et futé que René-Richard Cyr pour en rédiger le livret et les chansons et aussi signé la mise en scène de ce théâtre chanté où le rire et les émotions diverses prennent toute la place.

 

 


Marie-Thérèse Fortin campe avec brio une Germaine Lauzon à la fois forte et vulnérable dans cette nouvelle mouture. Vêtue d’une robe jaune à crinolines, s’affairant côté cour et jardin, elle trône comme une reine dans cette ruche d’abeilles ouvrières, colleuses de timbre-prime. Et chacune d’entre elles vit son drame. On dirait que la vie est moins dure quand on chante son désarroi. Et quelles chansons ! Des mélodies qui vont droit au cœur !  Nous sommes ici témoins de la rencontre de trois grands : la musique infiniment belle et tendre de Daniel Bélanger, se fondant dans les paroles de René-Richard Cyr, fidèlement inspiré de l’œuvre maîtresse de Michel Tremblay.  Un exploit artistique peu commun, comme on en voit rarement, un seul peut-être par génération.

 

 


Guylaine Tremblay interprète Rose Ouimet avec une aisance remarquable particulièrement dans son monologue : Maudit cul. Maude Guérin se glisse dans la peau de la fille de club avec retenue et la sobriété utilisée dans le ton et le vêtement (léger décolleté, jupe pudique) accentue cruellement le rejet que les belles-sœurs lui portent.  Avec bonheur, on a choisi de jouer à fond la carte du cœur. Celle qui nous touche vraiment devant les idées préconçues et les injustices. Quant à Janine Sutto, elle joue avec beaucoup d’humour cette vieille haïssable d’Olivine Dubuc. Et Hélène Major très juste dans la peau d’une Lisette De Courval assez péteuse, merci.  En fait, les 15 comédiennes, nous embarquent pleinement dans leur bateau.  Et le metteur en scène, avec finesse et doigté, amène le spectateur là où Michel Tremblay avait choisi de le conduire lors de l’écriture originale.  Bercés par la musique de Bélanger (interprétée par quatre musiciens sur scène) les voix magnifiques et la scénographie d’une efficacité redoutable rendent cette pièce incontournable.

 

 


Les Belles-Sœurs : Marie-Thérèse Fortin, Guylaine Tremblay, Maude Guérin, Sylvie Ferlatte, Kathleen Fortin, Michelle Labonté, Suzanne Lemoine, Hélène Major, Christiane Proulx, Dominique Quesnel, Monique Richard, Édith Arvisais, Marie-Evelyne Baribeau, Maude Laperrière


Les Beaux-Frères : Stéphane Aubin, piano; Martin Marcotte, batterie et percussions; François Marion, contrebasse et basse électrique; Serge Arsenault, accordéon, claviers et trombone


Joliette : Centre culturel, jusqu’au 3 septembre 2010
Montréal : Salle Ludger-Duvernay,  17 au 26 mars 2011
Laval : Salle André-Mathieu : 8 au 10 avril 2011
Brossard : Étoile Dix30 : 12 au 15 octobre 2011
Québec : Salle Albert-Rousseau, 12 au 21 janvier 2012

 

 

 

Pour en savoir plus : www.belles-soeurs.ca

 

Vidéos : Mario Landerman

©2010, zoneculture.com--Tous droits réservés