Mario Landerman
Lundi, 18 avril 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Equus

EQUUS : Superbe!

EQUUS est une pièce de théâtre classique et moderne, tout à la fois.  Créée en 1973 par Peter Shaffer, EQUUS traite de sujets qui demeurent toujours controversés, dont la sexualité et la religion.  Le tout bien ficelé sous une histoire des plus prenantes, malgré la longueur de la pièce.

Les Productions Village Scène, en association avec le Théâtre Rialto, nous offre jusqu’au 24 avril les interactions entre le psychiatre Martin Dysart, et son patient de 17 ans, Alan Strang. Ce dernier entre en thérapie après avoir crevé les yeux de six chevaux. 

Psychiatre et patient sont alors confrontés à leurs propres passions, ou leur absence de ces dernières, où rien n’est tout à fait blanc ou noir.  Autour du duo gravite une galerie de personnages, dont la plupart servent de catalyseurs pour faire avancer la pièce, autant du côté d’Alan que de celui de son docteur, une excellente interprétation de Noel Burton.

Cette pièce a souvent fait jaser depuis  sa création, notamment en raison de la (brève) nudité exprimée, et un net relent d’homoérotisme.  Lors d’une des dernières productions de la pièce, en Angleterre, de nombreux fans d’Harry Potter, tant féminins que masculins, se sont précipités pour voir Daniel Radcliffe dans le plus simple appareil.  Cependant, EQUUS, c’est beaucoup plus que quelques minutes de nudité.

La riche histoire racontée devant le spectateur, chargée d’émotions crues vaut la peine que l’on prenne le temps de s’y attarder, d’en savourer les diverses nuances.  Les acteurs, fort bien choisis au demeurant, peignent une fresque des plus captivantes des moteurs qui font agir les gens.  Dans le cas d’Alan, nous découvrons que la honte sera le moteur ultime de son crime. Un Bobby Lamont, qui semble lui-même à peine sorti de l'adolescence, rend avec brio ce jeune homme tourmenté.

La mise en scène de l’ensemble m’a plu énormément.  Les acteurs jouent leurs scènes au milieu des spectateurs, lesquels sont disposés dans une formation qui me rappelle une cour de justice.  Sommes-nous par hasard les jurés qui devront statuer sur le méfait de l’adolescent?

Un ensemble de six acteurs personnifient les chevaux, avec costumes minimalistes, mais ne laissant aucun doute sur leur fonction.  Un des moments les plus merveilleux de cette mise en scène sobre, mais efficace, est de voir ces six acteurs se regrouper pour ne former qu’un seul, gigantesque cheval, complet avec son cavalier.  L’illusion est excellente, et est tout à l’honneur de Paul Van Dyck, le metteur en scène et Jacqueline Van de Geer, la chorégraphe.

On sort de ces quelques heures passées avec Alan et son psychiatre, la tête pleine de questions.  Par exemple, sur les circonstances et les moteurs qui poussent les gens à commettre des crimes, jusqu’à quel point un malfaiteur peut être considéré comme responsable des actes commis? Une pièce qui fait réfléchir, sur une grande échelle.

EQUUS, de Paul ShafferAvec: Noel Burton (Martin Dysart) et Bobby Lamont (Alan Strang). Et Nadia Verrucci, Alarey Alsip, Clive Brewer, Victoria Barkoff, Karl P. Werleman, Heather Huff, André Simoneau, Jaime Del Aguila, Julia Dawiskiba, Ellie Moon, Fred Nguyen, Kristina Sandev et Nicholas Santillo.

Avis: Recommandé pour les personnes adulte seulement- contenu adulte, langage brut, et nudité.

Au  Théâtre Rialto, 5723 avenue du Parc, du 13-24avril
Mardi à jeudi à 19h30,
Vendredi, samedi et dimanche 24 avril à 20h00
Matinées: Dimanches à 14h00

Billets: $30 régulier, $24 étudiants/aînés
2-pour-1: Avant-première, mercredi, 13 avril (billets à la porte seulement)

Achat de billets à l’avance: La Vitrine www.lavitrine.com, 145 Ste-Catherine O.,
Priape- 1311 Ste-Catherine E., EM Café- 5718 avenue du Parc

Information: Tél: 514 965-9VSP (877) www.villagescene.com

 

Pour en savoir plus : www.villagescene.com/castcrewbios.html

 

Photo : Davyn Ryall


©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés