Sébastien Dion
Vendredi, 14 novembre 2008
par Royal du Perron


Fleurs d’acier
Une pièce qui suscite le rire

 


Le Théâtre Fracas, mis sur pied par la comédienne France Pilotte, présente Fleurs d’acier, cette pièce de Robert Harling, dans une traduction de François Tassé.

 


J’ai vu cette adaptation de Steel Magnolias à Granby il y a une quinzaine d’années et j’en avais gardé le souvenir d’une soirée où l’ennui est assez présent.  Tout le contraire avec le Théâtre Fracas, dans cette mise en scène de Sébastien Corbeil où l’on s’amuse copieusement.

 


Les comédiennes Sylvie Boucher, Geneviève Rioux, France Pilotte, Anik Vermette, Marie Cantin et Lily Thibault incarnent leur personnage respectif avec justesse et brio.
On le sait, l’action se déroule dans un salon de coiffure. Le metteur en scène, un mordu du théâtre, ayant déjà été coiffeur se retrouve donc dans deux univers connexes qu’il connaît bien. Il a a eu la sagesse de supprimer les longueurs pour ne conserver qu’une action dynamique sur scène.  Le studio du Monument National se prête bien  à cette pièce intimiste. Sur scène, seul son coiffeur le sait, avec la complicité du public.

 


France Pilotte s’est réservé le rôle de la voisine fofolle et détestable qu’on aime détester justement.  Et on rit beaucoup à ses performances. Toutes les actrices jouent bien leur personages, même les plus jeunes et les moins connues dont Lily Thibault qui est formidable.

Une pièce bien montée et bien jouée, toujours d’actualité, qui suscite  le rire et qui nous rend joyeux.


Au Monument National, jusqu’au 22 novembre 08
Billetterie : (514) 871-9883

Pour en savoir plus : info@monument-national.qc.ca


Photos : Caroline Laberge