Mario Landerman
Vendredi, 15 avril 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Festival Jamais Lu

10e Anniversaire du Festival du jamais lu : Ça promet!


En 2011, le Festival du Jamais Lu fête son 10e anniversaire. Entre les débuts du modeste événement de lectures publiques qui se tenait au regretté café-théâtre L'Aparté et le festival d'aujourd'hui, bien ancré dans le paysage culturel, le chemin parcouru est énorme. Les organisateurs, Marcelle Dubois en tête, dévoilent cette édition anniversaire sous l'inspirante question : Jusqu'où te mènera ta langue?


Les auteurs qui tirent leur langue

 

Les auteurs


Jusqu'où nous mènera la langue des auteurs de la relève? Pour le savoir, 14 auteurs furent invités, dont la langue théâtrale est particulièrement libre et frondeuse. La programmation est construite autant pour la grande famille du Festival, qu'à confirmer son mandat de découvrir de nouveaux auteurs.


Vous entendrez donc les nouveaux textes de certains auteurs qui ont marqué l'histoire du festival...


Marc-Antoine Cyr présente Fratrie, un texte pour enfants qui explore la fidélité fraternelle.

Mathieu Gosselin livre Province, la prochaine production de la Banquette arrière.

Francis Monty interprète lui-même son nouveau texte Petit bonhomme de papier carbone, une oeuvre pour tous dans la lignée de Léon le nul.

Dominick Parenteau-Lebeuf nous revient avec La demoiselle en blanc, qui nous fait voyager à Berlin de 1933 jusqu'à aujourd'hui en passant par la chute du mur.

Et vous découvrirez les auteurs qui nous ont séduits par leur vivacité et leur profondeur!


Fabien Cloutier, dont la truculente langue est bien connue grâce à son monologue Scotstown, signe sa première pièce « à personnages », Billy.

André Gélineau, très actif à Sherbrooke, fera entendre sa langue aux accents rugueux à Montréal avec Tobacco.

Marie-Eve Huot se commet comme auteure avec son très beau texte pour enfants Noeuds papillon.

Catherine Levasseur-Terrien est notre découverte de l'année. Son Lol_ita emprunte autant à la littérature qu'à la poésie et au spoken word. Sa mise en lecture est signée par David Gauchard de la compagnie théâtrale L'unijambiste, metteur en scène invité de cette année.

Julie-Anne Ranger-Beauregard fait ses premiers pas hors de l'École nationale de théâtre du Canada avec l'écriture du solo sensuel Faire l'amour à Grégoire.

Guillaume Tremblay, Olivier Morin et Navet Confit concoctent une soirée improbable entre texte et musique : Clotaire Rapaille, l'opéra rock.

Anne-Marie White nous arrive d'Ottawa, fébrile, avec sa nouvelle création Déluge.


Un festival qui n'a pas la langue dans sa poche


Aussi, pour ce 10e Jamais Lu, nous désirons que les voix des auteurs de théâtre résonnent sur ce printemps 2011 aux actualités des plus tumultueuses. La programmation comprend donc plusieurs événements spéciaux signifiants et motivés par notre question-thème.

Jusqu'où te mènera ta langue, tu suite!

Soirée d'ouverture du 10e anniversaire, orchestrée par Martin Faucher, qui rassemble 10 auteurs (c'est concept!) ayant écrit leurs textes il y a quelques semaines à peine, en pleine actualité.

Carole et Lise reçoivent, un salon théâtral sur les tabous sociaux

Une invitation au débat par le biais de l'écriture. Cette soirée se tiendra le 2 mai, soir des élections fédérales… qui seront transmises en direct. Prix d'entrée du salon : un plat de nourriture et un court texte sur le tabous sociaux afin de lancer le débat.

Qu'est-ce qui délie la langue des auteurs de théâtre enfance-jeunesse au Québec?

Une table ronde organisée en partenariat avec le CEAD sur les langues de nos dramaturges qui s'adressent aux jeunes publics

Concert-cadeau de L'unijambiste


Invitée au Jamais Lu il y a deux ans, la compagnie de théâtre L'unijambiste arrive de la France pour venir fêter nos 10 ans. Elle nous offre un concert du rappeur français Arm.

La langue dans le vinaigre

Soirée de clôture du 10e anniversaire, où autodérision et célébration se mélangent. À l'animation : un duo qui a marqué l'histoire des cabarets du festival, Émilie Bibeau et Olivier Morin.

Qu'est-ce que t'attends de ma langue?

Question déclinée en six levers de rideau sur la relation entre l'artiste et le public.

Et aussi…

Des rencontres d'auteurs dirigées par Jean-Marc Dalpé et la présentation du texte gagnant de l'Égrégore, prix décerné par le RIASQ.


Numéro spécial de la revue Liberté sur le 10e anniversaire du Jamais Lu


"Ayant un doux penchant pour les lieux de culture et de résistance, Liberté a choisi dans ce numéro de célébrer l'événement. L'occasion semblait, en effet, idéale pour se pencher sur ce que la naissance, l'évolution et l'impact de ce festival nous disent sur l'écriture dramatique au Québec."


Pierre Lefebvre et Evelyne de la Chenelière


La revue Liberté, qui fêtait récemment ses 40 ans d'existence de Godbout à aujourd'hui, a pris le Jamais Lu comme point d'ancrage pour interroger la dramaturgie, sa place et son évolution au Québec. C'est un honneur de faire coïncider le lancement de ce numéro de Liberté avec la tenue de cette 10e édition du festival.


10 ans de Jamais Lu, ça laisse des traces!


Véritable pépinière, le Jamais Lu a eu un réel impact sur la carrière de nombreux dramaturges de la nouvelle génération. Le festival est fier d'avoir permis :

  • la découverte de 124 auteurs de la nouvelle génération
  • l'éclosion de 148 textes inédits
  • les premiers pas de nombreux écrivains du théâtre aujourd'hui reconnus : Simon Boudreault, Fanny Britt, Sophie Cadieux, Evelyne de la Chenelière, Philippe Ducros, Marcelle Dubois, Guillaume Girard, Mathieu Gosselin, Martin Faucher, Emmanuelle Jimenez, Justin Laramée, Francis Monty, Marilyn Perreault et d'autres encore
  • les premiers pas publics de grands succès théâtraux, qui connaissent un succès de diffusion national et international :
    Bachir Lazar d'Evelyne de la Chenelière, publié aux éditions Théâtrales, traduit en anglais et en allemand, qui a été joué dans de nombreux pays européens.
    Roche papier couteau de Marylin Perreault, publié chez Lansman.
    Léon le nul de Francis Monty, publié chez Dramaturges Éditeurs, et qui a atteint une soixantaine de représentations en France, autant au Canada et au Québec.
    L'affiche de Philippe Ducros, maintes fois primé pour son excellence, joué en France et à Montréal.
    Du vent entre les dents d'Emmanuelle Jimenez, qui a connu une production d'envergure au Théâtre d'aujourd'hui.
    Couche avec moi, c'est l'hiver de Fanny Britt, qui connaît une diffusion à Montréal et dans tout le Québec.
    Et de nombreuses autres belles histoires…
  • la présentation au public montréalais de jeunes dramaturges d'Algérie, de France, de Belgique, du Bénin, du Chili, du Congo, de France, du Liban, du Togo
  • le Jamais Lu, en tant que membre fondateur du théâtre Aux Écuries, s'est vu décerner le Prix de la Relève du 25e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal en 2010, offert par la Caisse de la culture Desjardins.

 

 

Du 29 avril au 7 mai 2011
O Patro Výš (356, avenue du Mont-Royal Est)
Jeunesses musicales du Canada (305, avenue du Mont-Royal Est)
Information et réservation : 514-328-7437


Pour en savoir plus : www.jamaislu.com

 

Photo : Thomas Bilodeau-Blain

Vidéo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés