Mario Landerman
Vendredi, 15 juillet 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

La Déprime

La Déprime : Le terminus en folie!

1981, lors de la création et présentation de La Déprime, avec les comédiens Rémy Girard, Julie Vincent, Raymond Legault et Denis Bouchard, est passée en coup de vent pour moi.  Ce spectacle devait épisodiquement revenir dans le grand public au cours des années subséquentes.  Cependant, la pièce a beaucoup servi d’exercice théâtral dans les écoles secondaires.


Donc, ma première exposition à l’univers loufoque de La Déprime a eu lieu lundi dernier, à l’occasion du 30e anniversaire de la pièce.
L’action se passe dans un terminus d’autobus très achalandé.  Un va-et-vient continuel de personnages, rendus par seulement quatre comédiens, entraîne le spectateur dans le tourbillon de folie de cette suite d’historiettes entrecroisées.  Le rire est au rendez-vous, et n’est jamais bien loin.  Mais si on rigole ferme, il ne faut nullement s’attendre à rire à gorge déployée.


Évidemment, étant plus jeune que mon collègue Royal du Perron, je ne dispose pas du point de comparaison de la pièce originale pour amener une critique comparée.   Je vais donc vous parler de La Déprime en tant que spectateur qui voit ce divertissement pour la première fois.


Les comédiens, qui sont cette fois-ci France Pilotte, Jeff Boudreault, Pierre-Alexandre Fortin et Diane Lavallée.  Sous la houlette de Patrice Coquereau, le metteur en scène, et vétéran de la version 1990 de la pièce, ils accomplissent un véritable tour de force sous nos yeux. 


On commence d’abord par une présentation vidéo où des gens de notre époque (incarnés par les comédiens) répondent à un vox pop.  Un petit numéro musical s’ensuit, qu’on retrouvera à la fin du spectacle.  Une charmante chorégraphie signée Monik Vincent.


Parmi les créations les plus comiques de la pièce, il ne faut en aucun cas manquer France Pilotte, en cheffe syndicale gardienne de la convention collective, Diane Lavallée dans son interprétation de la vendeuse de billets amoureuse d’un chauffeur, Jeff Boudreault dans le rôle d’un drôle de marié, et Pierre-Alexandre Fortin en tant que gardien de sécurité.


La pièce combine un chassé-croisé de répliques saugrenues à des changements incessants de costumes afin de personnifier les quelque 42 personnages qu’on voit déambuler dans le terminus.  La logique de la mise en scène, réglée au quart de tour, est telle que pas une seule fois, un changement de personnage n’a subi d’erreurs flagrantes.  Liette Leroux, aux costumes, doit également être tenue responsable de cette réussite.


Le décor, très bien conçu, donne la forte impression de se retrouver dans les corridors du Terminus Voyageur, à Montréal, en 1981, au complet avec télé payante!


Du côté technique, rien à redire à ce ballet sur scène autant qu’en coulisses.  Mon seul bémol vient du texte de la pièce.  Quelques-unes des blagues à caractère visuel sont, avouons-le tout net, passées date.  Pierre-Alexandre Fortin avec palmes de plongée aux pieds peut être drôle une fois, mais pas nécessairement deux.  Cependant, j’attribue cet état de choses plus au matériel original qui a parfois mal vieilli, qu’à l’interprétation des comédiens actuels. 


Malgré ce petit problème, nombre des mises en situation possèdent autant d’actualité aujourd’hui que lors de la création de la pièce.  Ce qui, en définitive, assurera son succès en 2011.


Si vous voulez vous amuser, l’espace d’un soir, vous ne sortirez pas déprimés de La Déprime!



La Déprime
Auteurs : Denis Bouchard, Rémy Girard, Raymond Legault et Julie Vincent
Mise en scène de Patrice Coquereau. Avec : France Pilotte, Pierre-Alexandre Fortin, Diane Lavallée et Jeff Boudreault
Direction de production : Audrey Wyszinsky
Direction technique / Éclairages : Renaud Pettigrew
Assistance mise en scène / Régie : Marjorie Bélanger
Décors : Max-Otto Fauteux
Costumes et accessoires : Liette Leroux
Son : Nicolas Letarte
Vidéo : Frédéric St-Hilaire
Accessoiriste au décor : Clélia Brissaud
Chorégraphe : Monik Vincent

Pour en savoir plus : http://www.theatre-ete.com/

 

Photo et Vidéo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés