Mario Landerman
Jeudi, 27 août 2009
par Mario Landerman
 

Mort de peine

Mort de peine : réflexions sur la mort


C’est dans un immeuble tout neuf que le Quat’Sous inaugure sa 54e saison théâtrale.  L’équipe démarre en trombe avec Mort de peine, un morceau de bravoure du comédien Louis Champagne.


Ce dernier est bien connu des téléphages, puisqu’il a plusieurs rôles à son actif, notamment dans Minuit le soir, Les Lavigueur : La vraie histoire, Un gars, une fille, Dans une Galaxie près de chez vous et j’en passe.  Bien qu’il soit une figure en vue à la télévision, il revient toujours au théâtre.


La trame de la pièce tient en quelques lignes.  Un chauffard heurte mortellement un chien.  Cette mort digne du fait divers pour certains va provoquer un monologue sur la vie, la mort et la souffrance.  La frustration et un esprit de revanche seront également au rendez-vous.  Mais Yan, le personnage interprété par Louis Champagne, saura faire la part des choses tout au long de cette heure et demie où on parlera de mort, certes, mais aussi de vie et d’espoir.


L’acteur signe là une fine performance, tellement crédible que le spectateur se surprend à partager les émotions du personnage qu’il incarne sans se poser plus de questions.  Accompagné à la guitare par le bluesman Michael Jerome Browne, qui assaissonne les réflexions du comédien de sa musique, l’ensemble est poignant, si vous êtes dans l’état d’esprit voulu pour apprécier.


Une des raisons pour lesquelles Louis Champagne nous tient en son pouvoir, outre un très bon texte intimiste de Yvan Bienvenue, c’est la relative intimité de la nouvelle salle du Quat’Sous.  Cette proximité fait qu’on peut presque se retrouver dans la cour où se passe le drame.


Bien que certains passages soient drôles et soutirent un rire ou deux, il s’agit d’une pièce sombre, faite pour amener la réflexion.  On sort du Quat’Sous avec un sentiment que l’humanité n’est pas sur le chemin de la perdition.  Du moins, pas encore.

 

 

Jusqu’au 6 septembre, puis du 15 au 26 septembre 2009.


Avec : Louis Champagne et Michael Jerome Browne.   Texte de Yvan Bienvenue, dans une mise en scène de Louis Bélanger. Une coproduction du Théâtre de Quat’Sous et du Théâtre Urbi et Orbi.


Scénographie : Charlotte Rouleau. Costumes : Catherine Gauthier.Ambiance musicale : Erik West Millette. Éclairages : Claude Cournoyer. Maquillages et coiffures : Suzanne Trépanier. Assistance à la mise en scène et régie : Isabelle Brodeur.

 

Pour en savoir plus : http://www.quatsous.com/0910/saison/mortd.php

 

Photo et vidéo : Théâtre du Quat'Sous

©2009, zoneculture.com--Tous droits réservés