30 juin, 2007 par Royal du Perron


Ténor recherché :

Un incontournable de l’été

La pièce de Ken Ludwig (Lend Me a Tenor) a été produite dans 30 pays et jouée en 16 langues.  Elle a gagné une dizaine de prix internationaux.  Grand succès à Londres, 14 mois à l’affiche à Broadway.  La comédie est reprise au Théâtre du Vieux-Terrebonne, sous la direction artistique de Benoît Brière.

On s’amuse du début à la fin dans cette pièce colorée et vivifiante.  Huit personnages en scène interprétés par de splendides comédiens, tous excellents assurent un grand succès.

Chantal Baril (la Roxanne de Km/h)) interprète de belle façon Maria Merelli, la conjointe italienne du ténor, rongée par la jalousie.  Ses scènes – trop rares à mos avis - sont flamboyantes.

Benoit Brière interprète l’assistant du directeur de l’opéra, ayant un désir secret de remplacer le ténor à pied levé. Le plaisir qu’éprouve le comédien à se donner radicalement à cette production d’envergure est palpable. Un plaisir partagé par une salle totalement conquise.

Henri Beaudet, le directeur de l’opéra est interprété par un Pierre Collin en grande forme et fort agile. Ce merveilleux comédien, gagnant d’un Jutra pour son rôle dans La grande séduction, retrouve avec plaisir son camarade Brière, sur scène cette fois.

Patrice Coquereau interprète Nestor Dufour, le chasseur de l’hôtel, un employé groupie des artistes, collectionneur d’autographes pas toujours discret.  Coquereau rend le personnage «bon pied, bon œil» avec beaucoup de justesse.

Le fameux ténor de réputation mondiale Tito Merelli est incarné par Jacques Girard. Un chanteur accompli et aussi un tombeur de ces dames. Il faut le voir agir, tout comme Brière, dans son costume d’Othello. Trop drôle !

Nathalie Mallette campe Margot Beaudet, la fille du directeur d’opéra. Cette comédienne qui excelle autant dans les rôles comiques que dramatiques est tordante dans celui d’une groupie prête à tout pour rencontrer le ténor en tête-à-tête.

Dominique Pétin est très drôle dans son rôle de Diana, une soprano arriviste usant de ruses pour rencontrer le ténor pour qu’il la recommande au directeur du Met à New York.

Adèle Reinhardt incarne judicieusement Julie Laframboise, la présidente du conseil d’administration.  Déguisée « en Tour Eiffel », elle aussi, assoiffée d’aventures, entreprendra la conquête du ténor Merelli.

Un décor, année 30 somptueux, de merveilleux costumes de Maryse Bienvenu, une trame musicale aux airs d’opéra enlevants, tout contribue au succès de cette pièce grandiose. 

L’adaptation, qui donne au texte une délicieuse saveur locale, est signée Benoît Brière et Perry Schneiderman. Ce dernier, un spécialiste de la commedia dell’arte, assure également la mise en scène. Cette farce classique est truffée d’imbroglios, de jeux de cache-cache et de chassé-croisé, pour le plus grand plaisir du spectateur.

Ténor recherché : un incontournable de l’été.

Au Théâtre du Vieux-Terrebonne, du mercredi au samedi jusqu’au 8 septembre.

Forfaits soupers-théâtre disponibles.

Réservations : (450) 492-5514 ou 1 866 492-5514