11 juin, 2007 par Mario Landerman


Les quatre vies de l'Escale


Les nouveaux propriétaires du bateau l'Escale, André Miron et Gerry Spénard

Le bateau l'Escale a changé de mains depuis peu.  Ses nouveaux propriétaires, André Miron et Gerry Spénard, ont revitalisé l'endroit pour offrir une programmation riche en spectacles qui s'adressent aussi bien aux adultes qu'aux enfants.  Mais ce bateau a toute une histoire, laquelle est reliée aux courants culturels du Québec des 40 dernières années.

Le Arthur Cardin, nom d'origine du bateau, fut construit en 1951, dans les chantiers de Marine Industries.  Ce traversier, à ses origines, faisait la navette entre Berthier et Sorel.  En 1967, le ministre de la culture d'alors, Jean-Noël Tremblay, donna à l'Arthur Cardin son nom actuel, l'Escale.  Son baptême eût lieu le 25 avril de cette même année, à l'occasion de la Conférence nationale du centenaire de la Confédération, laquelle avait lieu à Québec.  Jean-Luc Giguère et Jean-Pierre Ferland eurent l'insigne honneur de donner le premier spectacle sur le bateau, pendant la réception qui suivit son inauguration.


Le bateau l'Escale aujourd'hui

Le but du ministère était de créer un centre des arts flottant, qui pourrait naviguer partout au Québec, afin d'apporter des spectacles de qualité en régions.  Tâche dont l'Escale s'acquitta avec brio, jusqu'à sa mise en vente en 1973 par le gouvernement québécois alors en place.


Une des terrasses du bateau

On doit entre autres au dramaturge Marcel Dubé, le fait d'avoir donné une troisième vie à ce bateau, en suggérant que St-Marc-sur-Richelieu serait un lieu idéal pour s’y mouiller et y jouer du théâtre en été.  Ce n’est qu'en 1975 que l'auteur put y présenter une pièce de théâtre spécialement écrite pour l'endroit : L'été s'appelle Julie.  D'autres auteurs se succédèrent, au fil des années.  Les nouveaux acquéreurs, M. et Mme. Handfield, de l’auberge du même nom, ont opéré ce lieu de culture régional dans les années qui suivirent, avec grand succès.

En 2001, le bateau alla se refaire une beauté à Québec, et se rendit à Hull pour les jeux de la Francophonie.  De retour à St-Marc-sur-Richelieu, une question devait se poser : quelle sera la suite des choses?  Eh bien, ce que l'Escale a toujours fait de mieux, soit présenter du théâtre et des spectacles.

Finalement, en 2005, messieurs Spénard et Miron modifièrent considérablement l’endroit, tant au niveau de l’apparence des lieux que de la programmation.  Voulant ratisser plus large, on a fait place au jeune public avec des spectacles adaptés.  Mais à travers tout cela, le bateau l'Escale est demeuré fidèle à son mandat de distraire le public estival dans une ambiance de belle culture.

Pour en savoir plus : www.bateaulescale.com

Photos et vidéo : Mario Landerman